Málaga s’adapte au tourisme asiatique

 -  -  469


Málaga, 20 oct. (EP) Málaga capitale s’intéresse depuis plusieurs années et parie sur le marché asiatique, au grand potentiel touristique, cette année, le Service du Tourisme de la Mairie de Málaga s’est démené avec ces voyageurs, non seulement en actions promotionnelles à l’arrivée et au départ, mais également avec l’adaptation de ses espaces touristiques auxdits visiteurs. Le pari pour ce marché est « clair », a indiqué le Conseiller pour le Tourisme, Julio Andrade, qui a souligné « l’effort » de la ville afin de diversifier les émetteurs internationaux pour attirer plus de voyageurs et se rendre « visible » aux tour-opérateurs sur ces marchés, ce qui accroîtra le positionnement de Málaga. Ainsi, une dizaine d’actions ayant la Chine, le Japon et la Corée pour objet ont été menées à bien cette année, tant à l’arrivée qu’au départ. De même, une promotrice chinoise chargée de ces marchés a été engagée, d’après les indications fournies par le Conseiller Municipal à Europa Press. Pour la première fois également, les bulletins d’information de la ville ont été édités en chinois, coréen et japonais, et la page Web a été traduite au mandarin. De même en ce qui concerne les panneaux touristiques situés près des grands monuments de la capitale de la Costa del Sol. Au cours du Forum sur le Tourisme, le mois dernier, le besoin d’adapter la destination aux nécessités de ces voyageurs a été abordé, afin de ne pas perdre le train d’un marché qui prévoit de dépasser le million de touristes de cette nationalité en 2020, en Espagne. En outre, ces derniers aident à la diversification et à minimiser la crainte de la saisonnalité, étant donné qu’ils ont l’habitude de voyager à des époques différentes que celles des européens. Le Directeur Général du Centre de Culture Asiatique, Luis Sánchez de Ybargüen, a exposé le besoin de s’adapter à ces voyageurs, en considérant que seules les villes qui le fassent pourront obtenir une affluence éminente du géant asiatique. De même, il fit allusion au manque de personnel parlant le chinois ou possédant des connaissances sur cette culture et donna comme exemple que très peu d’établissements acceptent les cartes chinoises comme moyen de paiement, et que seule une minorité dispose d’une offre gastronomique au goût de ces voyageurs. EN CHINE, DE LA MAIN DE JOSÉ CARLOS GARCÍA La gastronomie sera précisément l’axe d’une action promotionnelle que mettra en œuvre, entre le 9 et le 18 novembre, le Service du Tourisme de manière conjointe avec l’Office Espagnol du Tourisme Espagnol (OET) de Pékin (Chine), à Hangzhou –où il s’est déjà rendu l’année dernière–. En ce sens, la ville ira de la main du chef malaguène étoilé par Michelin, José Carlos García, qui servira un dîner de gala pour journalistes chinois, agents de voyage et autorités de la ville suscitée. Ces derniers temps, en outre, les accords passés avec les tour-opérateurs afin de commercialiser l’offre touristique de la capitale dans les catalogues ont été nombreux, par exemple Caissa Travel, ETI Travel et GZL, qui ont incorporé la ville à leur itinéraires en Espagne et au Portugal. De même, des voyages de familiarisation ont eu lieu, lesquels ont permis aux professionnels asiatiques de connaître Málaga et sa région ; et les tour-opérateurs ont réalisé une campagne de promotion de la ville dans divers moyens de communication, comme Guangzhou Daily ou Yangcheng. Il est également prévu que l’offre figure dans les catalogues de Diadema et Souloniq, spécialistes du tourisme de luxe. Aussi bien le marché chinois que le japonais sont des marchés qui ont augmenté leurs chiffres à Málaga. Ainsi, 50% de touristes chinois de plus se sont logés dans les hôtels de la ville, par rapport à la même période l’année dernière, avec 9.347 séjours, il s’agit de l’émetteur international qui croît le plus en termes relatifs. En ce qui concerne les nippons, bien qu’il s’agisse d’un émetteur minoritaire, leur comportement dans la capitale est « extraordinaire », d’après Andrade, qui a rappelé qu’en 2008, 4.622 voyageurs japonais se sont logés à Málaga, face aux 10.316 de l’exercice précédent (+123,19%). Depuis le début de 2014, le rythme de cette croissance se maintient avec un 14% de plus et 6.088 touristes d’ores-et-déjà logés. Andrade a souligné de nouveau que l’aéroport de Málaga-Costa del Sol est « le point d’entrée naturel » pour le touriste souhaitant connaître les « grands attraits de l’Andalousie » et a rappelé que le Service du Tourisme continue de travailler à la création de produits de manière conjointe avec la Communauté Autonome. « Nous devons être à la tête de ces produits sur des marchés aussi importants que le Japon, la Corée du Sud, la Chine, la Turquie et les pays du Golfe », a-t-il achevé. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

Newsletter

4 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...