Marbella reprend-elle des couleurs ?

 -  -  44


Restaurante El Lago, Marbella Les 6 dernières années resteront dans les annales de la ville. Entre 2007 et 2013, on a assisté à un véritable déluge. Les hôtels 5* fermaient ou liquidaient  leurs chambres à 50 euros, les touristes étaient des bus entiers venant du nord. Ceci a permis la création de « zones tourstiques low cost » comme cet espace de 10 restaurants grecs et asiatiques en bordure de route entre le centre et le fameux Marbella Club. Pas du tout à la hauteur d’une ville qui se veut luxueuse.

Et Marbella doit faire attention, les projets ne manquent pas sur la côte andalouse. À Sotogrande par exemple on y trouve de plus en plus de jet set qui veut la paix. De l’autre côté à Benalmadena les hôtels 5 étoiles débarquent et les restaurants peuvent largement revendiquer de meilleurs tables tel el Mero qui propose une variété de crustacés frais qu’on ne trouve pas à Marbella. Benalmadena jouit aussi de grandes plages au sable blanc, alors qu’à Marbella, elles sont petites et le sable est noir. A Marbella, on reste dans la piscine, mieux vaut qu’elle soit grande et pas trop encombrée.

Mais le vent semble enfin définitivement tourner pour ceux qui connaissent la ville. Les projets luxueux et ambitieux rennaissent tel le nouveau et très exclusif Las Dunas qui offre un gigantesque spa. Le port banus se rempli à nouveaux. La clientèle internationale en quête de soleil revient. Il ne reste plus qu’à convaincre les chefs internationaux qui se sont exilé au Mexique et à Palma de Mallorca pendant la crise de revenir dans la petite ville balnéaire intermationale puisque actuellement on compte à Marbella trois restaurants étoilés : Calima,  Skima et El lago contre six à Palma de Mallorque  : Es fum, Zaranda, San Tomas, Es Raco d’Es Teix, Simply Fosh, Patron Lunares. LCE

Newsletter

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...