Marca España stimule l’image du pays

 -  -  9


Madrid, 22 oct. (EP) Marca España a signé aujourd’hui un accord de collaboration avec l’Association de Multinationales pour la Marque Espagne, dans le but d’améliorer l’image du pays grâce à une série d’actions en Espagne et sur la scène internationale. Vingt représentants d’entreprises multinationales résidant en Espagne, parmi eux Rosa García, Présidente de Siemens España, Jesús Sánchez Bargos, Président de Thales España, Juan Carlos Fernández, Directeur Général de Diageo España et Portugal, et José Ramón Caso, PDG de Ketchum Lenci Public Affairs, ont assisté à la signature de l’accord passé par le Haut Mandataire pour la Marque Espagne, Carlos Espinosa de los Monteros et le Président de l’Association des Multinationales, Adolfo Aguilar. « Il n’existe pas de meilleur témoignage que celui des personnes qui sont venues en Espagne. Bien meilleur que n’importe quelle campagne » a assuré Espinosa de los Monteros. Cette association rassemble des sociétés étrangères engagées auprès de la société espagnole et Marca España. Parmi les actions qui vont être menées à bien, il est à souligner celle d’appuyer et de faciliter l’entrée des investisseurs, la mise en marche d’un réseau national de cadres espagnols à l’étranger afin d’agit en qualité d’ambassadeurs, et la création de plus grands liens avec les administrations grâce aux programmes de collaboration. En outre, une étude a été rédigée afin de mettre en exergue les facteurs positifs de l’Espagne en tant que destination d’investissement. « Nous croyons depuis le début au projet de développer l’image de l’Espagne. Ce cadre suppose un éperon afin de projeter l’image du pays et d’attirer de nouveaux investisseurs » a signalé le Président de l’Association des Multinationales pour la Marque Espagne. Aguilar a également voulu souligner l’importance des entreprises multinationales en Espagne, étant donné que nous « employons plus de 1.200 travailleurs,  que nous représentons un tiers de l’activité des entreprises et que 40% des exportations », a-t-il mis en relief. Cet accord entre les deux entités aura une durée d’un an, avec possibilité d’être prorogé annuellement et ses objets pourront être développés ou modifiés afin de mieux atteindre les objectifs des deux entités. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...