Marina d’Or promet 7% de rentabilité pour vendre son parc immobilier

 -  -  81


Le groupe Marina d’Or lance une grande campagne de vente d’appartements et locaux commerciaux, promettant une rentabilité garantie de 7%.

L’empire créé par Jesús Ger a connu ses premières difficultés dès l’éclatement de la bulle immobilière espagnole. La Ciudad de Vacaciones, autrefois commercialisée jusqu’à Londres et considérée comme le meilleur endroit pour passer des vacances ou prendre sa retraite, doit aujourd’hui recourir à des techniques publicitaires agressives pour accélérer les ventes à court terme.

Marina d’Or propose ainsi des appartements à partir de 130 000 euros et des locaux commerciaux dès 200 000 euros, avec une rentabilité locative garantie de 7%.

Comment cela fonctionne-t-il?

Comment le groupe hôtelier peut-il proposer une telle rentabilité? Marina d’Or s’engage en fait par contrat à payer ce pourcentage si le propriétaire accepte d’offrir son bien à la location. « En réalité, ce sont des appartements que géraient déjà les hôtels et qui offraient une sécurité quasiment absolue quant à leur occupation, c’est pour cette raison que nous promettons cette rentabilité » expliquait récemment un commercial de Marina d’Or.

Les appartements actuellement proposés sont intégrés à des résidences hôtelière de trois à cinq étoiles, dotés de différents équipements de loisirs et d’un espace balnéaire. La rentabilité des chambres ou appartements hôteliers est généralement très élevée, autour des 4% selon les experts.

Pour l’entreprise, la vente de ces appartements permettrait une injection directe de trésorerie qui pourrait lui permettre de sortir la tête de l’eau. Car si la filiale hôtelière de Marina d’Or semble encore s’en sortir, elle est, comme la filiale de construction actuellement en cessation de paiement, à cours de liquidités. Un porte-parole de l’entreprise a d’ailleurs assuré que la formule pourrait être étendue à davantage de logements.

 

Newsletter

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...