Mitsubishi intéressé par la Communauté Valencienne face à la situation en Catalogne

 -  -  63410


Mitsubishi, entreprise japonaise qui investit régulièrement à Barcelone, a annoncé lors d’un entretien avec le président de la Generalitat valencienne, Ximo Puig, regarder les opportunités qu’offre la région pour ses prochains investissements.

À l’occasion d’un voyage en Chine et au Japon pour favoriser les échanges commerciaux avec la Communauté valencienne, Ximo Puig s’est entretenu avec le président du groupe Mitsubishi, Mikio Sasaki.  Ce dernier s’est dit prêt à envisager de nouveaux investissements vers Valencia et sa région, et s’est renseigné sur la stabilité politique et les questions juridiques. En effet, le groupe japonais pourrait bientôt préférer investir à Valencia, freiné par la crise politique catalane.

Pendant ce voyage, plusieurs personnalités valenciennes locales, importantes pour le développement de la région, étaient présentes. Ainsi les directeurs des ports de Castellón et de Valencia, tout comme des entrepreneurs et des représentants d’entreprises, ont défendu l’idée que malgré la situation en Catalogne, l’Espagne reste un pays où il est intéressant d’investir.

Attirer les investissements asiatiques à Valencia

Lors de ces réunions, la Communauté valencienne a mis en avant son innovation technologique et s’est présentée comme l’un des lieux les plus attractifs, pour l’investissement, dans le sud de l’Europe. En prenant exemple de Cosco, entreprise chinoise installée à Valencia, et de UBE, groupe japonais situé à Castellón, la délégation a aussi voulu montrer le succès des entreprises asiatiques sur le territoire espagnol. Attirer de nouveaux capitaux serait aussi l’occasion de créer des relations dans les deux sens, et permettrait à la région valencienne d’accroître l’exportation vers l’Asie, tout en y investissant ou en recevant des capitaux de cette région du monde.

La Generalitat envisage de multiplier par cinq les exportations vers le Japon, et ainsi atteindre en 2025. 500 millions d’euros annuels. Elle a aussi annoncé le lancement de l’« operación Shangai » qui doit faciliter la participation des entreprises valenciennes au Salon de l’exportation qui a lieu dans la ville chinoise.

Dynamiser le tourisme chinois

Mais ce voyage a aussi été l’occasion de montrer que l’Espagne, et notamment la région de Valencia est toujours une destination touristique attractive. En effet, Chinois et Japonais, inquiet face à l’instabilité politique de la Catalogne, ne prennent plus en compte les destinations espagnoles lors de leur visite de l’Europe. La délégation valencienne a donc souhaité mettre en avant les atouts de la Communauté et ses traditions pour en faire une alternative à Barcelone.

Ces discussions ont notamment mené à une collaboration touristique avec la Chine. En effet, un accord a été conclu avec l’Académie du tourisme de Chine pour que Valencia et sa région obtiennent un certificat chinois. Il permettra de classer la destination comme sûre et permettra d’attirer de nombreux touristes.

Newsletter

63 recommandation(s)
bookmark icon