Murcia : la Communauté autonome qui monte

 -  -  861024


Avec un taux d’urbanisation en augmentation de 27 % depuis 2001, la ville de Murcie et sa périphérie ont changé de visage en quelques années. Des constructions toujours plus nombreuses qui traduisent l’attractivité naissante de la région. Celle-ci ne devrait d’ailleurs pas faiblir puisque l’année prochaine un nouvel aéroport ouvrira ses portes, laissant espérer une recrudescence du tourisme.

Plus de logements, c’est ce que souhaitait en 2001 le PGOU, Plan General de Ordinamiento Urbano (Plan Général d’Organisation Urbaine), créé par la mairie. Des prévisions confirmées il y a quelques jours par le rapport de l’Université Polytechnique de Carthagène qui a étudié les conséquences de ce plan sur l’urbanisme de Murcie.

Depuis 2001, le territoire urbain de la municipalité et de sa périphérie a ainsi augmenté de 27 %, passant de 43 à 55 millions de mètres carrés occupés par des constructions. Par ailleurs, l’étude remarque que dans les communes rurales, la ville a gagné 1,8 million de mètres carrés sur la campagne. Ainsi, 3 600 parcelles ont été construites, créant des logements pour 9 000 personnes.

Cependant, les constructions sont encore loin d’être majoritaires à Murcie, puisqu’elles ne représentent que 7 % des 885 millions de mètres carrés qui composent la ville. En effet, 60 % de la surface est occupée par les forêts, les terres agricoles et les espaces verts. Cette étude doit permettre à la mairie d’ajuster ses plans d’urbanisation pour les années à venir, puisque le marché immobilier est de plus en plus demandeur.

« De nouvelles constructions naissent à toute vitesse »

Si Murcie étend de plus en plus sa ville, c’est notamment grâce à l’intérêt qu’elle suscite depuis quelque temps. Et ces projets d’agrandissement permettent de proposer des biens aux futurs résidents. L’investissement est donc surtout intéressant dans le neuf, comme le confirme Ana Rits, agent immobilier chez Chic Estate à Roda : « Le meilleur calcul pour l’instant est d’acheter un bien sur plan ou que le projet vienne de débuter, car dès que la grue commence à fonctionner ou que la maison témoin est terminée, les prix augmentent automatiquement de 10 000 € par bien. »

La côte et la campagne intéressent également de plus en plus les investisseurs : « La Mar Menor est en pleine évolution. Dans plusieurs petits villages au bord de la mer, de nouvelles constructions naissent à toute vitesse. » constate Ana Rits. Et, les opportunités sont réelles, même en bord de mer. Ainsi, des produits recherchés comme les attiques restent abordables, c’est ce que souligne Ana Rits « Nous avons plusieurs attiques exceptionnels dont un à partir de 370 000 €,  sur la digue en première ligne, et un second avec deux chambres à partir de 179 000 €. Nous avons même des villas avec 3 chambres, à 300 mètres de la plage pour 300 000 € ! »

Des investissements très intéressants à l’achat et qui le restent lorsqu’il s’agit de les rentabiliser. En effet, comme l’explique Ana Rits : « « Nous avons plusieurs clients qui achètent pour la location, au titre d’un investissement, et le combine avec une utilisation privée. La rentabilité est aux environs nets de 4 à 6 %. »

Une région en développement

Moins cotée que Barcelone ou Valencia, Murcie et ses alentours restent une région où il fait bon vivre : « Les villages ont tous les conforts et tout est ouvert toute l’année. Nous voyons aussi des grandes enseignes comme Carrefour, Décathlon, Leroy Merlin, Mc Donald, Liddl ou Aldi, qui viennent s’installer dans la région. Ils sont au courant de la grande évolution et de la venue des touristes européens. » commente Ana Rits.

Et, les touristes devraient effectivement être de plus en plus nombreux à venir visiter la Murcie. Un nouvel aéroport, l’Aéroport International de la Région de Murcie Juan de la Cierva, plus souvent appelé aéroport de Corvera, devrait ouvrir ses portes à la fin de l’année. Il devrait notamment permettre de mieux accueillir les 1,2 million de passagers qui se rendent dans la Communauté autonome.

Preuve de l’attractivité que représente cette nouvelle destination, les compagnies se positionnent déjà. Ainsi, jet2.com, compagnie britannique, a déjà mis en vente 55 000 sièges pour couvrir des liaisons aériennes avec Leeds Bradford et Manchester. Le premier vol vers Leeds devrait être assuré dès le 29 mars 2019, et celui vers Manchester le 1er avril 2019. Par ailleurs, d’autres compagnies comme Ryanair ou Iberia Express se sont également dites intéressées.

Dynamisée par de nouvelles infrastructures, notamment au niveau des transports, et par le plan d’urbanisation de sa capitale, la Murcie devrait connaitre un essor important dans les prochains mois. Si les premières pierres du développement à venir sont posées, il est temps de penser à investir dans cette région attractive où les biens sont encore très abordables.

Newsletter

86 recommandation(s)
bookmark icon