MWC : la guerre de l’assistant virtuel a commencé chez les opérateurs téléphoniques

 -  -  98749


Le Mobile World Congress (MWC) aura été le lieu, cette année encore, de nombreuses annonces concernant les nouvelles technologies. Parmi elles, celle de Telefónica qui lance Aura, une technologie fondée sur l’intelligence artificielle

Les opérateurs ont, eux aussi, fait des annonces lors du MWC. Telefónica lance l’outil d’intelligence artificielle Aura dans 6 pays. Basée sur les données des clients de l’opérateur, Aura est capable de comprendre le langage naturel d’un utilisateur et de traiter ses demandes. L’outil est disponible via l’application Movistar.

Mais, Telefónica n’est pas le seul opérateur dans la course aux outils qui fonctionnent grâce à l’intelligence artificielle. Son concurrent, Orange, a lui aussi son propre assistant, Djingo. Selon l’opérateur, il aurait déjà résolu les demandes de 100 000  clients depuis sa sortie. Cet outil est disponible en Espagne à travers l’application Mi Orange. Djingo fonctionne grâce au « deep learning ». Ce dernier apprend des questions et des réponses de l’utilisateur pour lui proposer des solutions plus proches des attentes de ce dernier.

En France, Djingo est plus poussé qu’Aura de Telefónica. Grâce à lui, on peut, notamment, naviguer sur Orange TV, contrôler les appareils connectés de la maison, ou encore passer des appels et envoyer des SMS.

Telefónica devrait proposer les mêmes services d’ici cet automne, avec le lancement de son propre appareil, Mobistar Home. Il offrira quelques services de plus que son concurrent Djingo, puisqu’il disposera d’un clavier et d’un écran. Il sera aussi possible de passer des appels vidéo.

Les assistants virtuels pourront-ils autant mettre d’accord les opérateurs téléphoniques espagnols que le prix des abonnements ?

Newsletter

98 recommandation(s)
bookmark icon