Nicolas Salvado : « Connaître son domaine et faire preuve de persévérance »

 -  -  2125


Barcelone – Après avoir créé Equinox, la radio française de Barcelone, Nicolas Salvado lance cette année un nouveau projet : une agence de création de radios corporatives.

Pour Nicolas Salvado, la radio est avant tout une passion. Après avoir lancé, adolescent, une radio associative à Perpignan, il intègre rapidement le groupe NRJ, plus grand groupe européen de radios privées, puis le Mouv’, la station jeune de Radio France. « Durant des années, j’ai appris toutes les facettes de la radio, l’animation, la production, la diffusion, la programmation, raconte-il, puis j’ai eu envie de créer mon propre projet ». Arrivé en Espagne en été 2008, il peaufine son idée puis lance Equinox, la radio des 50 000  Français de Barcelone, en mai 2011 : « nous avons créé Equinox de toutes pièces, avec mon associée, journaliste, également issue de radios et journaux français, explique-t-il, aujourd’hui Equinox est écoutée par des milliers de personnes chaque jour dans plusieurs pays différents, a interviewé des artistes internationalement connus, des intellectuels, des personnalités politiques françaises ou catalanes, et elle est suivie par des dizaines de milliers de personnes sur les réseaux sociaux. »

Optimisme et énergie

Après le lancement d’Equinox Radio, le « premier étage de la fusée », Nicolas Salvado souhaitait développer son deuxième projet : une agence de communication audio, Elea Medias. Ce fut chose faite en janvier 2013. « Elea Médias crée des radios corporatives pour les grandes entreprises, les marques de mode, design et luxe, précise-t-il, la marque, en plus de communiquer sur ses valeurs et autres informations pertinentes, offre ainsi à ses auditeurs-clients une source de plaisir, une immersion dans l’univers de l’entreprise 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, de manière non intrusive et sans effort cognitif de la part de l’auditeur ». Le jeune entrepreneur, qui s’est entouré de professionnels du secteur, est conscient du contexte économique sans s’y focaliser : « avec beaucoup de travail et une certaine dose d’optimisme, tout est possible, conclut-il, en tant que nouveau créateur, on s’installe dans un écosystème déjà en place depuis des années, et qui se modifie lentement. Il faut donc faire preuve de patience.»

eleamedias.com

A.C.

Newsletter

2 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...