Optimisme sur le Salon BMP quant à la reprise

 -  -  9


Barcelone, 29 oct. (EP) La XVIIIe édition du Salon Immobilier Barcelona Meeting Point (BMP) a ouvert ses portes aujourd’hui et, lors de son inauguration, les organisateurs et les administrations publiques ont affronté avec optimisme l’avenir du secteur en Espagne. Le Directeur Général de l’Architecture, du Logement et du Sol du Gouvernement Central, Juan Van-Halen, a souligné que le BMP est l’un des salons immobiliers les plus importants en Espagne, auquel le Ministère  de l’Équipement veut donner « tout son soutien » de par l’importance de ce secteur pour l’économie. Il a signalé qu’outre la réforme du système financier et du travail, le Gouvernement Central  mène à bien un « changement radical » du modèle immobilier afin de permettre sa reprise, en stimulant la rénovation, les loyers et les investissements. Le Conseiller pour le Territoire et la Durabilité de la Generalitat, Santi Vila, croit que par rapport à il y a deux ans, « l’état d’humeur a changé », aussi bien dans les entreprises de la construction qu’au niveau de la demande, voire dans le secteur public. « Nous avons surmonté le pire moment et il est l’heure de faire attention aux lignes de travail qui doivent être suivies après avoir appris la leçon », a-t-il ajouté, en profitant des opportunités et sans renouveler les erreurs passées. Le Président du Salon, Enrique Lacalle, a insisté sur le fait qu’il existe déjà des données démontrant le retour des investissements étrangers et que « l’Espagne est à la mode », et le Délégué Spécial de l’État pour le Consortium de la Zone Franche de Barcelone (CZFB), Jordi Cornet, a passé en revue les projets immobiliers que l’entité a mis en œuvre. Le Maire de Barcelone, Xavier Trias, a expliqué que lorsqu’il voyage à l’étranger en mission officielle, il sent que « les gens veulent venir investir » dans la capitale catalane, et il a également défendu son pari en matière de locations, ainsi que des grands projets comme La Sagrera, La Marina del Prat Vermell et la transformation de deux quais du Port de Barcelone –qu’il a assuré mettre en œuvre malgré le refus de l’opposition municipale–. En outre, Trias a affirmé qu’il existe des « salons qui sont un miracle », on pourrait penser que la crise les tuerait, mais grâce à l’effort de Fira de Barcelone et d’Enrique Lacalle, ils ont survécu. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...