Panrico licenciera 1.900 salariés et réduira les salaires de 45% en 2015

 -  -  227


Les travailleurs de Panrico ont rejeté le plan de restructuration soumis par la société, qui prévoit le licenciement de plus de 1900 travailleurs d’ici 2015, et ont décidé d’arrêter les négociations.

Plus précisément, la société a présenté un plan représentant la sortie d’un total de 756 travailleurs de l’usine, 483 de la vente technique, 600 autonomes et 75 hauts dirigeants. Plus de 1.900 travailleurs des 4000 que l’entreprise emploie.
Ces licenciements seraient avec une compensation de 20 jours par année travaillée avec un maximum de 12 mois. L’entreprise va baisser aussi les salaires entre un 35% et un 45%.
Des sources de l’UGT ont déclaré que le plan est « irréalisable » et sont en attente pour reprendre les négociations avant le 30 septembre pour empêcher la société de déclarer faillite.

La direction de Panrico a annoncé la semaine dernière sa décision de suspendre temporairement le paiement des salaires de ses 4000 travailleurs en raison de problèmes de flux de trésorerie pour pouvoir faire face à ses «engagements avec les fournisseurs, tout en préparant un nouveau plan industriel avec les ajustements nécessaires.

 Le 13 Septembre, le conseil d’administration de Panrico a nommé l’économiste et juriste Carlos Gila chef de la direction de l’entreprise afin de procéder à une restructuration.
En Juin, Panrico devint la propriété d’Oaktree, qui est passé de posséder le 86% de Panrico au 100%.
Panrico Group, basé à Esplugues de Llobregat (Barcelone), possède des usines en Espagne et au Portugal, et depuis plus de 50 ans vend du pain et des pâtisseries avec des marques telles que Panrico pain, Donuts, Bollycao, Donettes, La Bella Easo et QE!.
Diana

Newsletter

2 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...