Rapprochement touristique entre Valencia et l’Ouzbékistan

 -  -  181257


Une délégation de Valencia revient d’un déplacement en République d’Ouzbékistan, rencontres organisées pour rapprocher Valencia de cette région elle aussi étape importante des different parcours de la Route de la Soie qui reliait la Chine et l’Europe en passant par l’Asie centrale.

Pour Valencia il s’agit de chercher de nouveaux marchés touristiques en se faisant  connaître auprès du public ouzbek. La réunion a eu lieu dans la ville de Tasken, deuxième ville du pays,  où se déroulait la Foire Internationale du tourisme « Tourism on the Silk Road ». Les participants des différentes délégations ont soulevé la possibilité de lancer un jumelage entre la capitale de la Route de la Soie au cœur de l’Asie centrale, la ville de Samarcande (s’écrit aussi Samarkand) et Valencia, située aux confins de la méditerranée. Cette idée de jumelage entre les villes a été bien accueilli par le secrétaire de l’ambassadeur d’Ouzbekistán en Espagne, Rakhmatulla Nurimbetov qui a déclaré qu’il s’agissait là d’«un événement majeur pour les deux peuples, car nous avons des pages d’histoire commune très intéressante et aujourd’hui nous pouvons en profiter sur le plan touristique « . Le diplomate a par ailleurs estimé que « l’Espagne est pour son pays un partenaire stratégique dans le tourisme », insistant sur « le rôle de premier plan de la ville de Valence grâce à ses monuments et musée liés à sa place historique dans la route de la soie. » Enfin il a signalé que son pays avait de belles possibilités à offrir aux touristes espagnols avec une culture et une histoire riche et différente.

La route de la soie est pour Valencia une opportunité pour se distinguer dans son offre touristique puisque la troisième ville d’Espagne fait partie du cercle fermé des villes et destination internationalement reconnus comme étant dotée d’une culture et d’un patrimoine historique de haute qualité susceptible de générer investissements et emploie en plus de créer des liens inter-culturels solides. L’Unesco soutient cette initiative qui vise à rapprocher les différentes destinations de cette route millénaire entre l’Asie et l’Europe mettant en valeur le rôle historique de Valence aux XV et XVIII siècles dans la production et le commerce de la soie : la Lonja et le Musée de la Soie en sont aujourd’hui les preuves vivantes

 

Newsletter

18 recommandation(s)
comments icon Commenté 1 fois
1 commentaires
bookmark icon

One thought on “Rapprochement touristique entre Valencia et l’Ouzbékistan

    Écrire un commentaire...