Révolution à l’heure du déjeuner et formules pour le dîner à Madrid

 -  -  4


Les repas du midi et du soir vont connaître une révolution à Madrid, grâce entre autres aux groupes catalans et belges. La donne change. Les « caféterias » typiques de tapas et les restaurants classiques et onéreux de la capitale ont du soucis à se faire. Une caste de nouveaux produits font leur apparition. Plus simples, plus rapides et plus adaptés à un mode de vie qui change. Déjeuner à Madrid relève du défi Une chose est bien connue des cadres supérieurs qui partagent leur vie entre Madrid et Barcelone : à midi, l’offre des menus déjeuners est bien plus variée, accessible et généreuse à Barcelone qu’à Madrid. Et pourtant, Madrid ne manque pas d’actifs et les restaurants n’ont pas à se plaindre à midi. Certains ne fonctionnent même qu’à midi. Pour quelles raisons donc la moyenne des menus à Barcelone est de 8 euros à midi contre 11 euros à Madrid ? Pourquoi tout simplement l’offre hôtelière est bien plus appétissante et variée chez les Catalans que dans la capitale espagnole ? La culture de la gastronomie n’est pas plus développée à Barcelone qu’à Madrid. Au contraire, les catalans ont des horaires plus proches de ceux des français que des madrilènes, ou de l’Espagne en général. Les restaurants ouvrent leurs portes à partir de 13h. En revanche à 15h, plus personne ne traîne. A Madrid, à midi, on prend son temps. Pas dans les multinationales françaises, mais chez les entreprises plus traditionnelles. Depuis quelques mois, le belge Le Pain Quotidien a compris le drame du midi et a ouvert plus de six restaurants en quelques mois. Salades vertes, assiette de saumon, tarte au citron, des choses simples, faciles à digérer. Même s’il reste assez cher (il propose depuis peu un menu à 12 euros pour le midi, contre 22€ le mois dernier!), il a le mérite de proposer des choses très fraîches, légères et rapides. Le soir, de nouvelles formules plus simples Le soir, la formule rapide et authentique s’applique désormais. Imbattables dans ce domaine, deux chaînes catalanes ont décidé de venir bousculer les quelques restaurants qui proposent des plats simples et rapides le soir : Grupo Tragaluz avec son Bar Tomate sur la Castellana, et les Chaînes Trobador avec Trobador sur la Castellana. Les deux sont proches de Plaza Colon. Le premier a réussi son lancement. Décoration rustique et simple, des objets en provenance directe de bateaux ou de fermes. Il annonce la couleur à l’entrée avec une armoire à fruits frais et légumes. Les assiettes sont simples, bien présentées. Réservez 24h avant. A Barcelone, el Grupo Tragaluz contrôle la moitié du Port Olympique (côté chic, non côté port). La chaîne possède le Agua, notre préféré. Si vous y allez, réservez en terrasse et demandez les « almejas à la braza ». Ils ont aussi un peu plus loin Bestial, plus connu pour son bar à Champagne en terrasse. La, vous pourrez déguster les spaguettis aux almejas, un vrai délice. Pour l’autre, Trobador, la formule est la même à Madrid qu’à Barcelone. Situé à l’angle de Calle Recoletos et la Castellana, sa décoration ressemble beaucoup à ces ambiances chill out que l’on voit un peu partout hélas, en revanche le service est très rapide et chaque plat offre un excellent rapport qualité-prix. Evitez juste la dorade elle est malheureusement totalement recouverte d’une sauce mystérieuse. P.C.

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...