Risque d’une hausse des taxes pour les aéroports espagnols

 -  -  10


Il est possible qu’Aena vende 51% de ses actions de façon à ce que l’organisme reste privé. Néanmoins, cela supposerait une hausse des taxes aéroportuaires. Aena (Aeropuertos Españoles y Navegación Aérea) envisage de vendre 51 % de ses actions, de façon à que l’organisme espagnol chargé de la gestion des aéroports espagnols reste privé. De leur côté, les compagnies aériennes, craignent que l’organisme soit sous la coupole privé parce que cela entraînerait une hausse des taxes aéroportuaires. Par ailleurs, le ministère de l’Equipement d’Espagne a reçu des plaintes de lignes aériennes espagnoles et étrangères qui agissent en Espagne quant à la possibilité qu’Aena n’offre des services uniquement par l’intermédiaire d’intermédiaires à faible coût. Le président d’Aena, Philippe Navío, a proposé une solution : diviser l’organisme en trois compagnies pour éviter le monopole.

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...