Sébastien Trivière : « Les créateurs d’entreprise doivent avoir une vision plus pratique »

 -  -  7


Madrid – Spécialiste de la formation, Sébastien Trivière lance cette année son troisième projet en Espagne : un Master pour entrepreneurs.

Dès le début de ses études, Sébastien Trivière a toujours eu l’envie de créer sa propre entreprise. Il travaille pour plusieurs grandes sociétés, devenant notamment directeur des ressources humaines de SEAE et Pechiney pour la péninsule ibérique. Après un peu plus d’un an à ce dernier poste, il décide de se lancer et de s’inscrire à l’ESADE pour mieux se préparer. « Je voulais  trouver un idée avant de commencer les cours afin de pouvoir utiliser ces études et les conseils des professeurs pour bâtir un projet solide, explique-t-il,  j’ai remarqué que le secteur des cours particuliers n’était pas du tout professionnalisé en Espagne et j’ai donc choisi ce domaine pour mon projet de fin d’études et mon projet d’entreprise. » Sébastien Trivière reçoit le prix de la meilleure initiative entrepreneuriale de l’ESADE et bénéficie d’une bonne couverture médiatique pour le lancement de son entreprise, Educa-System, en 2003. Rapidement, il reçoit des demandes de formations pour entreprises et crée en 2005 Educa-Training. Il s’internationalise en 2006 en créant avec un associé mexicain Educa-System au Mexique.

Se diversifier et s’informer

Mais dès 2008, il faut faire face à la crise : « Nous avons vécu 5 ans d’euphorie puis 5 ans de crise, constate-t-il, heureusement nous avions diversifié nos activités à temps, car si en 2008 Educa-System Espagne représentait 90% de notre chiffre d’affaires, il n’en représente plus que 30% aujourd’hui, mais cela est compensé par Educa-Training et Educa-System Mexique » . Dans sa passion pour l’enseignement et la transmission des savoirs, Sébastien Trivière a aidé de nombreux entrepreneurs dans leur création d’entreprise durant ces dix dernières années : « J’essaie de leur transmettre mes expériences, mes erreurs, afin qu’ils évitent de les commettre eux aussi, explique-t-il, je me suis rendu compte que les personnes ayant suivi un MBA ou une formation similaire manquaient d’une vision pratique de l’entrepreneuriat. » . Il imagine donc un Master pour entrepreneurs, composé de modules tels que le marketing, la finance ou les ressources humaines. Le Master peut être suivi à temps partiel sur une durée de neuf mois, ou à temps plein pendant trois mois et demi. On peut également choisir de s’inscrire à un ou plusieurs modules, sans suivre l’intégralité du programme. Les professeurs, spécialistes de leur matière, sont tous des entrepreneurs. Les inscriptions sont déjà ouvertes pour la rentrée prochaine sur le site esie.eu .

  Aurélie Chamerois

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...