Som ouvrira un hôtel seulement pour femmes à Mallorca

 -  -  53496


Som ouvrira un hôtel pour femmes uniquement à Majorque
La chaîne met en avant la nouveauté du projet dans le segment des vacances. L’établissement sera situé à Porto Cristo, une ville côtière à l’est de l’île. Avec 39 chambres, le nouvel hôtel aura un personnel exclusivement féminin.

La chaîne majorquine Som Hotels ouvrira l’an prochain un établissement 4 étoiles et 39 chambres pour un public adulte exclusivement féminin dans la zone touristique de Porto Cristo (Manacor, Majorque). Il s’agit d’une initiative « pionnière » qui répond à « une tendance du marché et une stratégie de la société pour ajouter de la valeur à la destination », comme expliqué à ce journal par son PDG, Joan Enric Capellà.

L’initiative, qui sera présentée lors d’un événement public le mois prochain, envisage la création d’une « oasis de détente et de bien-être pour les femmes plus à l’aise parmi les femmes ». Par conséquent, l’hôtel n’aura pas d’hommes dans son personnel.

Capellà indique que lors de la préparation du projet, ils n’ont pas trouvé beaucoup d’expériences de ces caractéristiques. En ce sens, il note qu’ils ont constaté l’existence de deux établissements urbains uniquement pour les femmes en Allemagne et dans une autre zone rurale d’Andalousie, bien qu’ils n’offrent pas le même type de produit qui caractérise le logement de vacances.

Ils ont constaté que, dans de nombreux pays, il existe une tendance croissante à laisser des espaces réservés aux femmes dans divers types de services, notamment dans les gymnases, les centres de co-working ou les moyens de transport. C’est pourquoi ils ont décidé de consacrer un établissement au public féminin, contrairement aux chaînes qui dédient des plantes de leurs hôtels mixtes à des femmes ou qui disposent de salles spécialement conçues pour les besoins des femmes.

Le directeur général de Som réitère que son idée cherche à répondre à ce type de demande et précise qu’elle n’a aucun caractère revendicatif. Malgré cela, cela suppose que cela risque de susciter la controverse ou d’être qualifié de sexiste.

« Il ne s’agit pas de féminisme ou de machisme, c’est simplement une initiative commerciale issue d’une tendance du marché », explique Capellà.

Source et suite sur Hostetur

 

Newsletter

53 recommandation(s)
bookmark icon