Succès mondial de la maison « low cost » espagnole

 -  -  7


Succès mondial de la maison « low cost » espagnole  

Faible coût et rapidité. C’est la clé du succès dans le marché mondial du logement. 

Deux espagnols, l’architecte Ricardo Anton et l’ingénieur Joaquin Granero, ont créé le système Obox (oval box housing) pour répondre à ces exigences.

 

C’est un logement préfabriqué, à travers des blocs de béton ovale : la construction est terminée dans son intégralité dans l’usine. Grâce à des modules habitables de 18 mètres carrés, ce système est même capable de créer un immeuble de logements sociaux, des hôtels, des écoles… Obox est 30% moins cher par rapport à tout autre système de construction (en Espagne, le mètre carré coûte environ 700 euros et dans les pays émergents entre 175 et 300 euros).

 

« Il réduit également le temps d’exécution des travaux dans au moins 66%», disent ses créateurs. Obox dispose d’une usine à Illescas (Tolède) pour construire les modules et les immeubles et a déjà commencé à négocier des accords internationaux avec des partenaires locaux, allant de la vente de machines pour des constructeurs russes, jusqu’à  des projets au Moyen-Orient.

 

« En Arabie saoudite, il ya un ambitieux programme gouvernemental de construction de 500.000 logements sociaux au cours des trois prochaines années. Par conséquent, nous avons signé un accord avec un constructeur d’assembler 250 mètres carrés de bureaux à proximité de Bahreïn pour qu’ils voient comment fonctionne le système Obox », explique Joaquin Granero.

 

En Irak, Obox a livré une proposition visant à construire 12 écoles. «Nous travaillons également pour construire un millier de maisons pour la communauté médicale à 50 kilomètres de Bagdad », a dit Ricardo Antón. La prochaine cible est l’Amérique latine, avec l’ouverture d’une filiale en République dominicaine.

LCE

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...