Transport aérien : les compagnies low-cost tirent leur épingle du jeu dans un bilan 2013 globalement négatif

 -  -  245


Le marché espagnol du transport aérien fait grise mine : taxes aéroportuaires en hausse, suppression de certaines lignes trop peu fréquentées… Dans cet obscur tableau, Vueling, Air Europa et Iberia Express tirent leur épingle du jeu et enregistrent de bons résultats au premier semestre 2013.   Si Ryan Air reste en tête des ventes de billets d’avion sur le marché espagnol, les autres compagnies qui s’en sortent sont toutes des compagnies nationales. Elles enregistrent des taux de croissance allant de 5% (Air Europa) à 25% (Iberia Express), des résultats très encourageants pour la période. Vueling est devenue la seconde compagnie aérienne espagnole la plus empruntée derrière Iberia. Elle reste cependant loin derrière le leader incontesté, Ryan Air, qui la dépasse de 5, 8 millions de passagers ! Air Europa a quant à elle supplanté en termes de fréquentation la compagnie nationale Ibéria. Sa stratégie a été double ces derniers mois pour accomplir ce succès : tout d’abord renforcer sa présence sur les courts et moyens courriers à destination de l’Europe. Ensuite, s’ouvrir à l’Amérique Latine qu’Iberia avait eu tendance à négliger ces derniers temps. Les efforts semblent avoir payé puisqu’Air Europa s’affiche aujourd’hui comme un leader low-cost et a fait de l’aéroport de Madrid Barajas son centre de connexions privilégié. Iberia a également réagi en créant une filiale, Iberia Express, visant à desservir des lignes peu fréquentées à destination de l’Europe via des vols à bas coût. Ces chiffres, bien que positifs, ne parviennent pas à redonner le sourire à l’industrie aéronautique et au marché du transport aérien espagnol. Aena, l’organisme espagnol chargé de la gestion des aéroports n’a enregistré de croissance que dans 7 de ses 46 aéroports pour le premier semestre 2013.

Newsletter

2 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...