Un architecte espagnol imagine une ville en mouvement

 -  -  128


Photo : Proyecto PFC ZULOARK de Manuel Dominguez – 2012 – Poliedroe Studio – http://www.poliedroestudio.com Créer une ville en mouvement. Une arche de Noé de l’époque moderne. C’est l’idée, qu’a eu récemment un architecte espagnol qui a couché sur papier ce projet d’une ville « nomade ». Comme le rapporte le Huffington Post, Manuel Dominguez a eu cette idée d’une ville qui pouvait se déplacer à travers le monde, en pensant à un futur où les populations ne pourraient rester dans un lieu défini et seraient amenés à se déplacer. Guerres, climats, ressources pousseraient les villes à se déplacer dans différents endroits du monde. La ville se déplacerait ainsi vers les endroits chauds en hiver, et vice-versa. Et, si cette dernière ne pourrait être de la taille d’une mégalopole ou même d’une ville de 100 000 habitants, auraient cependant de nombreuses infrastructures au delà des logements, comme des magasins ou usines. Un projet réalisable, mais qui pose certains problèmes Le projet pourrait paraître irréaliste mais n’en est pas moins possible. En effet les plans dévoilés sur le site de l’architecte espagnol montrent un projet parfaitement réfléchi et réalisable d’une petite ville pouvant se déplacer. Le nom du projet : « City on the Track ». Littéralement, la ville sur les roues. Mais si l’idée est intéressante, il va falloir trouver l’investisseur acceptant de mettre de l’argent dans un tel projet, mais aussi les habitants d’accord pour voyager. Et cela pose d’autres questions : Qui déciderait d’où doit aller la ville ? Cela ne peut pas créer un désaccord parmi les citoyens ? Autant de questions à se poser, de problème à résoudre, avant d’imaginer l’éventualité d’un monde où nos villes bougeraient.

Newsletter

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...