Un nouveau méga-projet immobilier pour Madrid

 -  -  116


Après l’échec d’Eurovegas du magnat américain Sheldon Adelson, Madrid devrait accueillir un nouveau projet immobilier de grande envergure: une zone résidentielle et commerciale haut de gamme imaginée par un autre milliardaire, le chinois Wang Jianlin.

Il s’agirait de l’investissement le plus important dans l’histoire de l’Espagne. L’homme d’affaires chinois Wang Jianlin, à la tête du conglomérat Dalian Wanda Group, a décidé de créer son projet de zone résidentielle et commerciale de luxe à Campamento, un quartier du sud-ouest de Madrid et d’y investir 6 milliards d’euros.

Ces 200 hectares, qui avaient un temps intéressé Sheldon Adelson pour son projet d’Eurovegas finalement abandonné faute de financements, abritaient jusqu’ici d’anciens bâtiments militaires laissés à l’abandon.

Négociations en cours avec l’Etat

Cela faisait déjà plusieurs mois que Dalian Wanda Group cherchait des terrains à Madrid pour reproduire en Espagne les modèles de zones haut de gamme qui ont fait sa fortune en Chine. Le quartier de Campamento, au sein même de la capitale et à seulement 8 kilomètres de la Puerta del Sol, a donc été préféré à d’autres zones périphériques pour sa localisation et ses prix attractifs.

Les négociations sont encore en cours entre Laurent Fischler, l’un des hommes de confiance de l’investisseur chinois, et Jaime García-Legaz, secrétaire d’Etat espagnol au Commerce. L’Etat espagnol, propriétaire des terrains, ne pourra toutefois pas les vendre en deçà des prix du marché actuel, sous peine de sanctions de la part de la Commission Européenne pour aides déguisées et illégales.

Le milliardaire devrait se déplacer en tout début d’année 2015 pour participer aux négociations. Ses conseillers, qui comptent notamment des avocats d’Ernst & Young, aimeraient finaliser l’accord avant le printemps pour pouvoir débuter les travaux dès l’été.

Un Eurovegas chinois

Le projet de Dalian Wanda Group est souvent désigné par la presse espagnole comme “l’Eurovegas à l’orientale”. La nouvelle zone de loisirs inclurait en effet, comme le projet américain finalement avorté, des casinos, des salles de jeux, des parcs à thème et des centres commerciaux.

Toutefois, il prévoit aussi la construction de plus de 10 000 villas de luxe, dotées de tous les équipements haut de gamme disponibles et dont le prix de vente est déjà estimé à environ 4 000€ le mètre carré. Une véritable ville dans la ville, à l’image de ce que le groupe a déjà développé en Chine et souhaite désormais exporter un peu partout dans le monde. Les autorités municipales, régionales et nationales impliquées dans ces négociations ont assuré faire le maximum pour que le projet voit rapidement le jour dans la capitale espagnole.

Wang Jianlin, le magnat chinois amoureux de Madrid

L’homme d’affaire chinois semble avoir jeté son dévolu sur la capitale espagnole. Il est déjà propriétaire de l’Edificio España, un immeuble mythique de Madrid qu’il souhaite transformer en hôtel, centre commercial et bureaux. Le milliardaire, membre du parti communiste chinois depuis près de 40 ans et ancien soldat, est devenu la seconde fortune de son pays grâce au boom économique des dernières décennies et notamment dans le secteur de la construction. Il s’intéresse actuellement à un certain nombre de projets immobiliers à Madrid et s’apprête à acquérir 20% du club de football de l’Atlético de Madrid en y investissant 50 millions d’euros.

_

Aurélie Chamerois

_

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...