Une bonne raison de penser que la 4G pourrait enfin arriver en 2013 en Espagne!

 -  -  111


Alors que certains pays comme l’Ukraine ou même la République Dominicaine le proposent depuis plus d’un an, l’Espagne va-t-elle se réveiller pour la 4G? Fruit d’un véritable boycott de la part du gouvernement et de Telefonica alors qu’ils ont en les moyens, Orange Espagne tape désormais du point sur la table.

Le marché espagnol des télécommunications pourrait bientôt être en effervescence et rattraper son retard, en termes d’internet mobile. Les PME espagnoles et les entrepreneurs connaissent un véritable psychodrame depuis quelques mois. Indépendament de leur volonté, ils sont désormais moins compétitifs que les entrepreneurs de Kiev ou …de la République Dominicaine. Dans le monde digital, le succès d’une start-up se mesure aussi par sa capacité à se connecter à l’internet. Hors, aujourd’hui, un « start-upper » de Kiev à bien plus de chance de succés qu’à Madrid ou Barcelone. Le deuxième drame que vivent les entrepreneurs est l’incompétence et l’aveuglement des autorités locales de comprendre cet enjeu, ce qui est d’autant plus grave dans un pays dont le quart des actifs est au chômage. Dans le monde digital, certains entrepreneurs  IT des pays de l’Est évoquent même l’Espagne comme « l’Afrique de l’Europe » dans ce domaine. Orange Espagne serait sur le point de passer le cap en proposant la 4G et Yoigo suivrait le même mouvement, dans les semaines à venir. Troisième opérateur téléphonique en Espagne, Orange a décidé de devancer le gouvernement espagnol, qui  proposait de déployer la 4G à compter du premier trimestre de 2014. Le gouvernement espagnol étant, pour l’heure, en termes de télécommunications, centré sur la TNT. Ainsi, Orange a pris la décision de lancer le développement d’un nouveau réseau 4G, avec les fréquences qu’elle a en sa possession, sans attendre les démarches du gouvernement. L’opérateur a d’ores et déjà choisi ses fournisseurs pour mettre en place ce réseau, et envisage de le rendre disponible à compter du troisième trimestre de l’année 2013. Jusqu’à lors, Orange, Vodafone et Movistar, les trois plus gros acteurs du marché des télécommunications, avaient décidé d’attendre que le gouvernement mette en place ce nouveau réseau via les antennes déjà existantes. Pour l’heure, l’Espagne est l’un des dernièrs pays d’Europe à ne pas avoir mis en place le réseau 4G.   Philippe.C

comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...