( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Valencia se prépare à son 36e et historique Marathon

 -  -  16198


22 000…! C’est le chiffre record de dossards vendus cette année pour le grand rendez-vous des runneurs ce dimanche 2 décembre Cela fait déjà deux mois que les inscriptions sont closes avec la barre des 20 000 coureurs allègrement franchie ! L’année dernière, le nombre de participants était de 19.248, déjà un record qui en suivait plusieurs autres…  C’est d’ailleurs l’homme d’affaires et mécène Juan Roig, fondateur des supermarchés Mercadona et de “Marina de Empresas” qui est à l’origine de cette spectaculaire progression puisqu’il a pris en main cette compétition via la fondation Trinidad Alfonso (du nom de sa maman défunte) créée en 2012. Son implication discrète mais très efficace permet des résultats à la hauteur de ses ambitions. Car, pour la ville de Valencia, ce rendez vous n’est pas seulement sportif : le Marathon Fondación Trinidad Alfonso est aussi un événement ultra populaire, international et touristico-économique.

La ville dans son ensemble, s’implique dans l’organisation et l’accueil de tous ces coureurs et familles de coureurs : près de 50 000 personnes au total, venant des 4 coins du monde, sont attendus ce dimanche 2 decembre ! Il est bien sûr difficile de faire une estimation précise des dépenses générées par les coureurs et leurs familles sur place, et des retombées en termes de communication, mais l’on sait que ce type d’événement est une arme extrêmement puissante qui permet de véritablement projeter au niveau international une image de ville dynamique, belle, moderne et accueillante. D’ailleurs, ici, on bichonne les coureurs : dans le sac qui lui est remis avec son dossard, le sportif a droit à quelques cadeaux comme un bracelet lui donnant droit ainsi qu’à sa famille à des réductions ci ou là.Si le Marathon de New-York, le plus prestigieux au monde, génère près de 300 millions d’euros de retombées économiques, celui de Paris autour de 50 millions d’euros, on peut penser que celui de Valencia n’est pas loin des 15 millions… Un petit jackpot que se partagent avec satisfaction les commerces et professionnels du tourisme.

Laurence Lemoine

www.valencia-expat-services.com

Newsletter

16 recommandation(s)
bookmark icon