Vente-Privée rachète l’espagnol Privalia

 -  -  456


La startup barcelonaise Privalia, l’une des principales entreprises d’e-commerce en Espagne, a été rachetée par son concurrent français Vente-Privée.  Selon le quotidien économique espagnol Cinco Días et le site français Journaldunet, le leader français a déboursé 500 millions d’euros pour acquérir la totalité de son concurrent espagnol. Vente-Privée a toutefois démenti ce chiffre, assurant que la vente s’était faite sur la base d’un montant « bien moindre ». Privalia a été fondée en 2006 par José Manuel Villanueva et Lucas Carné. La startup, basée à Barcelone, était l’unique outlet en ligne indépendant d’Espagne et comptait plus de 28 millions d’utilisateurs enregistrés sur sa plateforme. En plus de la péninsule ibérique, l’entreprise s’était étendue à l’Italie, au Mexique et au Brésil. En 2014, le leader espagnol annonçait un chiffre d’affaires de 415 millions d’euros nets et un millier de salariés. Suite à l’accord de vente, les deux créateurs de Privalia devraient rester à la tête de l’entreprise pendant les deux prochaines années. Expansion européenne Le français Vente-Privée, toujours dirigé par son fondateur Jacques-Antoine Granjon, poursuit ainsi son expansion européenne. En septembre 2015, l’entreprise avait déjà pris le contrôle du belge Vente-Exclusive, leader au Benelux avec un chiffre d’affaires de 120 millions d’euros et 4 millions de membres. Il s’agissait pour le chef d’entreprise français d’une « porte s’ouvrant sur le Nord de l’Europe ».  Le groupe a également pris une participation majoritaire dans l’entreprise Eboutic.ch, numéro 1 de la vente privée en Suisse, fondé par Arthur Dauchez y Laure de Gennes qui en restent dirigeants et actionnaires minoritaires. A l’annonce de l’acquisition de Privalia,  Jacques-Antoine Granjon a parlé d’une « nouvelle étape de développement qui s’inscrit dans notre vision à long terme ». Fondée en 2001, Vente-Privée affichait en 2015 un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros, soit 17% de plus qu’en 2014.

4 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...