Villages à vendre : la solution des municipalités pour contrer l’exode rural

 -  -  651295


Comme le montrait une étude de 2017 de la Fédération espagnole des municipalités et provinces, une grave crise démographique touche l’Espagne. Selon cette étude, 50 % des communes espagnoles sont amenées à disparaître. Pour contrer cette tendance, les communautés autonomes et les municipalités tentent de s’organiser pour repeupler les territoires ruraux.

L’une des régions les plus touchées par l’exode rural est le nord de l’Espagne, et notamment la Principauté des Asturies. La situation de cette communauté autonome est préoccupante puisque de nombreux villages ou hameaux sont abandonnés. En 2012, 672 communes (hameaux ou villages) étaient inhabitées, selon une étude du Réseau Asturien du Développement Rural (Reader).

Pour tenter de trouver une solution à ce phénomène, certains mettent en vente des villages entiers. Dans les Asturies, un des derniers villages en vente est celui de Lindes, municipalité de Quirós. Pour 2,8 millions d’euros, l’acheteur pourra obtenir 772 hectares de bois, pâturages, et prairies. Mais aussi des écuries, plusieurs maisons, une église et un cimetière. Parfois, l’état de délabrement des propriétés nécessite d’importants travaux de rénovation. Les actuels copropriétaires ne peuvent entretenir ces maisons inhabitées depuis quelques années, car ils sont souvent trop âgés.

Le hameau de Lindes est à vendre pour 2,8 millions d’euros

Les territoires du nord-ouest parmi les plus touchés

Le phénomène des villages fantômes, laissés à l’abandon, ne cesse de croître. plusieurs sites d’ailleurs recensent des biens à vendre dans toute l’Espagne : hameaux, gîtes ruraux, maisons de campagne, manoirs, vignobles, fermes, et même des couvents ou des monastères. Le classement par province des biens à la vente permet de se rendre compte des zones géographiques où l’on trouve le plus de maisons ou de villages abandonnés. La Galice et les Asturies sont notamment parmis les communautés autonomes les plus touchées. Le site jinvestisenespagne.com reçoit de plus en plus de demande de la part d’investisseurs étrangers pour ce genre de produits.

Attirer les nouvelles générations

D’autres initiatives ont été lancées, notamment dans les Asturies pour dynamiser les territoires ruraux et attirer les familles. C’est le cas du village de Ponga qui offre des maisons aux jeunes parents qui veulent s’installer dans la région. Un moyen pour cette commune de résoudre la crise démographique, due au trop grand nombre de personnes âgées qui y vivent et à un taux de natalité quasi nul.

La Principauté des Asturies, grâce au système de « ticket pour les indépendants ruraux », tente, elle, d’attirer les jeunes entreprises. Cette aide, qui existe depuis plusieurs années, permet à tout jeune entrepreneur souhaitant s’installer dans la communauté autonome, de toucher 25 000 euros. Une subvention compatible avec d’autres aides. La seule condition d’obtention est d’avoir une entreprise active sur le territoire pendant cinq ans. En 2017, selon Belarmino Fernández Fervienza, président de Reader, interrogé par Diario Sur, 130 projets ont vu le jour grâce à cette aide qui permet le développement d’une économie qui n’est pas agricole.

La redynamisation des territoires ruraux est un enjeu majeur pour la démographie espagnole et pour son économie. En 2017, 80 % des communes espagnoles ne dépassaient pas les 1 000 habitants.

Newsletter

65 recommandation(s)
bookmark icon