( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

37e America’s Cup: Valencia revient dans la course

 -  -  27757


Les jeux ne sont pas faits et le choix du lieu pour l’organisation de cette prestigieuse compétition nautique a finalement été reporté… Un report (et une aubaine) qui permet tous les espoirs, comme celui de voir peut être, Valencia accueillir de nouveau l’épreuve en 2024.
Car la candidature de la troisième ville d’Espagne ne fait pas l’unanimité notamment dans la classe politique, puisque les autorités municipales et régionales font preuve d’une frilosité qui frise l’hostilité. L’organisation d’événement de cette dimension pour un sport considéré comme élitiste, n’est pas du goût de certains élus qui rechignent à mettre la main dans la poche…des arcanes publics. Car il est bien sûr question de gros sous aussi !
Alors que la 37 édition de l’America’s Cup se cherche depuis près d’un an un lieu d’accueil, le Real Club Nautico avait dans un premier temps proposé la candidature de Valencia, mais sans le soutien des institutions (municipalité, province et région) et par manque d’appui institutionnel, contre toute attente, la candidature avait officiellement été retirée…on parlait même de Barcelone comme possible ville organisatrice !…6 mois, quelques pressions et tractations diverses plus tard, on apprend que l’équipe de New Zélande reporte sa décision la date butoir est passée) les villes de Cork en Irlande et de Yeda en Arabie Saoudite n’ont sans doute pas convaincu; on apprend aussi, qu’une nouvelle initiative est en cours pour remettre Valencia dans la course, avec un dossier susceptible, cette fois, d’entraîner l’adhésion des institutions locales et régionales. Il se peut même que d’autres villes soient associées.
All Spain, l’équipe gagnante ?
Cette nouvelle candidature baptisée All Spain réunit un groupe d’hommes d’affaires et d’investisseurs privés, bien décidés à ne pas laisser échapper cette opportunité pour leur ville, quitte à payer de leur poche et à trouver des financements exclusivement privés. Dans ce contexte, un consensus semble se dessiner pour obtenir l’appui des institutions, mais sans argent public…Reste à trouver quelques millions supplémentaires afin de présenter un dossier solide pour qu’avant le 31 mars 2022 (nouvelle date butoir) la Team New Zeland choisisse (pour la troisième fois !) la ville de Valencia. 

 

Laurence Lemoine

www.valencia-expat-services.com

Madrid     Barcelone   Javea-Denia

Newsletter

27 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter