( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

40% des entreprises de construction ont annulé ou retardé leurs travaux en raison de la hausse des matières premières

 -  -  18391


L’association patronale CNC affirme que les augmentations ont déjà augmenté le coût total des projets de 22,2%. (Brainsre.news)

15/10/21

Une entreprise de construction sur quatre a dû arrêter ou retarder l’exécution de certains de ses travaux, en raison de la forte augmentation du prix des matières premières nécessaires à la construction au cours de la dernière année. Selon l’étude de la Confédération nationale de la construction (CNC), les augmentations ont déjà fait augmenter le coût total des travaux en Espagne de 22,2 %.

Le rapport, qui a eu la participation de plus de 300 entreprises du secteur, ajoute que jusqu’à 24% des entreprises qui ont dû annuler les travaux ont enregistré une pénalité économique. Concrètement, l’annulation ou le retard leur a causé un trou économique compris entre 1.500 euros et 3.000 euros par jour calendaire, ce qui représente entre 10 % et 50 % du budget des travaux.

L’étude du CNC précise toutefois que 76% des entreprises qui ont dû arrêter ou retarder leurs travaux ont pu éviter des sanctions financières. En tout cas, pratiquement toutes les entreprises ont constaté une augmentation des prix.

Le manque de matières premières est causé par la pénurie de produits en provenance de Chine et par la lente reprise après covid-19, et ils confirment que le coût total des travaux en Espagne a déjà augmenté de 22,2%.

Les entreprises affirment avoir souffert de cette pénurie de matières premières comme le bois, l’acier ou l’aluminium, qui touche des produits comme le béton, les toilettes, le verre, la peinture, les sols, la robinetterie, l’électroménager, les fenêtres, les ascenseurs, le ciment ou les piscines, entre autres autres.

Les délais de livraison atteignent actuellement 90 jours pour les machines et véhicules et même 70 jours pour les appareils électroménagers. Pour cette raison, plus de la moitié des travaux ont subi des retards dans leur exécution, bien qu’un peu plus de la moitié n’aient pas vu leurs délais modifiés.

Le président du CNC, Pedro Fernández Alén, a insisté sur trois propositions pour pallier ce problème, « abroger la loi de désindexation en matière de marchés publics, instaurer un système de rééquilibrage automatique des prix contre les dépassements de coûts et rationaliser la gestion des fonds européens ».

Source : Idealista

Source photo : David Zorrakino, Europa Press

Newsletter

18 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter