( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Accord en Europe: l’Espagne recevra 140.000 millions du fonds contre le Covid-19 et il y aura une aide directe

 -  -  811105


Les dirigeants européens sont parvenus à un accord sur la manière d’articuler le fonds de reconstruction de 750 milliards d’euros que l’UE mettra en œuvre pour lutter contre la crise du covid-19. L’Espagne recevra 140 000 millions d’euros, dont 72 700 millions d’aide directe. Autrement dit, vous aidez avec des fonds perdus.

À l’aube et après quatre jours d’intenses négociations, les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne sont parvenus à un point commun pour conclure un accord historique pour faire face au coronavirus. Le fonds disposera d’un budget de 750000 millions d’euros pour l’UE dans son ensemble (390 milliards d’euros seront des aides directes et le reste des prêts), il sera financé par une émission conjointe de dette par la Commission européenne (la première en historique) et durera trois ans.

Comme prévu, l’Espagne est l’un des pays qui recevra le plus de fonds de ce plan, qui a été qualifié de “vrai plan Marshall” par le Premier ministre, Pedro Sánchez.

Malgré le maintien du montant total du fonds, des pressions de la part des Pays-Bas, de l’Autriche, du Danemark et de la Suède ont été imposées et ont réduit le volume de l’aide directe de 110000 millions d’euros par rapport à la proposition initiale (elle a été considérée un demi-billion d’euros d’aide directe).

La réception de l’argent communautaire est subordonnée à la réalisation des objectifs et à la supervision de l’UE pour garantir que les pays se conforment aux réformes exigées par leurs partenaires communautaires. En fait, les plans de chaque pays doivent être approuvés par une majorité qualifiée des Vingt-sept. Et, en plus de lutter contre les effets de la pandémie, ce fonds vient également promouvoir les réformes économiques et les investissements.

En échange de recevoir ces 140 milliards d’euros, l’UE demande à l’Espagne de prendre des mesures pour promouvoir l’embauche, préserver l’emploi, renforcer la couverture des chômeurs, renforcer le système de santé et garantir la liquidité des entreprises. A moyen terme, et une fois la crise provoquée par le coronavirus surmontée, la principale exigence est de rediriger les comptes publics. Et c’est que l’Espagne est l’un des pays qui traîne le plus de déséquilibres macroéconomiques avec une dette qui dépassera 100% du PIB cette année, un déficit public élevé et un taux de chômage largement supérieur à la moyenne européenne.

Source et suite Idealista news

Newsletter

81 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter