( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Assouplissement des mesures pour tous les voyageurs entrant en Espagne

 -  -  281123


L’Espagne ouvre grands ses portes aux touristes et il est désormais possible à partir d’aujourd’hui, pour toute personne vaccinée, d’entrer dans la péninsule, et ce même en étant en provenance d’un pays non-européen.

Pour les Européens aussi, les mesures changent puisque désormais, il est possible sans être vacciné de présenter seulement un test antigénique, moins cher et plus rapide. Le test PCR, si vous êtes Européen, n’est donc plus obligatoire si vous êtes vacciné, et peut désormais être substitué par un test antigénique de moins de 72h.

Ces décisions et annonces faites ces dernières semaines par différents membres du gouvernement Espagnol et publiées dans le BOE (bulletin officiel), visent à rendre plus faciles et moins onéreux les déplacements des touristes, alors que la saison estivale, aux enjeux économiques de taille, commence d’ici quelques semaines.

Le cas très surprenant de l’Angleterre  

La (mauvaise) surprise pour Madrid vient de Londres qui a décidé la semaine dernière de laisser l’Espagne sur la liste des pays à risques, exigeant à ses ressortissants plusieurs tests très coûteux, en plus d’une quarantaine stricte et surveillée de plusieurs jours à leur retour d’Espagne. Les amendes en cas de non-respect sont spectaculaires et l’on soupçonne Londres de vouloir retenir les Anglais à la maison pour les vacances, de manière à leur faire dépenser leur argent sur place.

Les deux pays se disputent le marché du “touriste britannique” et les millions d’euros qu’ils représentent pour chacune de leur économie avec une surenchère dans les mesures restrictives (pour Londres) et incitatives (pour Madrid) puisque l’Espagne, contre toute attente a même décrété le 24 mai dernier que les Anglais même non vaccinés (vous avez bien lu !) peuvent entrer en Espagne sans aucun test : tout est fait pour séduire les presque 20 millions d’Anglais qui représentent le plus grand nombre de touristes étrangers en période estivale.

La part du tourisme dans  l’économie espagnole représente environ 14% de son PIB et la crise du Covid a provoqué la pire chute de fréquentation et de facturation de ce secteur-clé, ce qui explique la mobilisation du gouvernement pour attirer le plus de touristes possibles.

L a u r e n c e    L e m o i n e

www.valencia-expat-services.com

www.javea-denia-expat-services.com

 

Newsletter

28 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter