( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Atlético, 59 millions d’euros pour une ville sportive

 -  -  37445


Le club rojiblanco finalise avec le conseil municipal de Madrid la modification du plan général du Parque Olímpico, dans lequel le club souhaite créer huit terrains de football et même un mini-stade. (EjePrime)

L’Atlético de Madrid, a un autre objectif immobilier. Le club prévoit d’investir jusqu’à 59,6 millions d’euros, selon les estimations de la mairie de Madrid, pour construire une ville sportive à côté du Wanda Metropolitano. Le consistoire espère approuver prochainement la modification du plan général du Parque Olímpico, comme indiqué dans le document auquel a eu accès Palco23. Si le calendrier est rempli, les travaux débuteront en 2020 et se termineront en 2024.

Le coût est provisoire, estimé par les techniciens municipaux sur la base de l’évaluation cadastrale de la construction de l’utilisation des installations. Ce n’est pas non plus un chiffre qui s’écarte de la réalité, étant donné que le club a alloué en moyenne quinze millions d’euros à chacune des deux académies attribuées par la Communauté de Madrid au cours des trois dernières années. 

Cependant, bien que ces projets aient une vocation clairement formatrice, le développement de l’environnement du Wanda Metropolitano a une orientation professionnelle. Le projet, sans être définitif en l’absence d’approbation, prévoit la construction d’un nouveau complexe d’entraînement entre le stade et la M-40, appelé DS-04. D’une superficie de 42.661 mètres carrés, le consistoire prévoit un investissement de 38,82 millions d’euros pour la construction de quatre terrains de gazon naturel, d’un bâtiment de services complémentaires, et d’un mini-stade.

L’Atlético sera en mesure de construire une ville sportive pour le football professionnel, avec un mini-stade, qui coûterait 38,8 millions d’euros

La construction de cette dernière enceinte n’est pas totalement acquise, elle se limite au scénario dans lequel il serait nécessaire d’avoir un terrain «qui réponde aux critères de la Fédération espagnole de football et de l’UEFA pour accueillir des événements de deuxième division ou des championnats européens de la jeunesse», qui nécessitent une capacité de 6.500 spectateurs. De cette façon, l’Atlético féminin, la filiale et les jeunes de la division A, pourraient quitter Cerro del Espino (Majadahonda) et avoir leur propre maison pour jouer à la fois Primera Iberdrola (Première Division Féminine), Segunda B (Seconde Division B) et ses versions de la Champions League.

Le projet considère que ce type d’installation devrait être situé dans la partie sud de la parcelle, de sorte qu’il soit plus proche de la station de métro déjà utilisée par les fans pour se rendre au Wanda Metropolitano. En ce sens, le changement de lieu faciliterait également une présence plus importante des spectateurs dans les gradins, la connexion de Majadahonda avec le centre de Madrid n’étant pas très bonne.

De plus, cela permettrait au public de prolonger leur séjour, d’aller avant ou après pour voir la filiale ou l’équipe féminine après avoir vu la première équipe. Le plan définit ce premier groupe d’installations comme “une installation spécialisée dans l’activité sportive de niveau supérieur, fédérale, professionnelle ou semi-professionnelle”. D’autre part, le terrain qui se trouve juste derrière le Parque Acuático peut se définir comme «un centre d’entraînement de base et de pratique du football destinée aux enfants, aux cadets et aux fans».

Il est conçu pour pouvoir accueillir au moins quatre terrains de football réglementaires avec les installations correspondantes, tels que des vestiaires, des restaurants, des gradins et un bureau. «Ce type d’installations, plutôt lié à la formation et aux pratiques infantiles, tend également à s’ouvrir aux championnats collégiaux, de quartier, etc.», indique le plan, évoquant un modèle qui ressemblerait davantage aux académies déjà inaugurées par Atlético à Alcalá de Henares et prochainement à Alcorcón.

Source et suite: EjePrime

Newsletter

37 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter