( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Bien d’Intérêt Culturel : la Paella poursuit sa route vers la déclaration de patrimoine immatériel de l´Unesco

 -  -  47425


C’était une simple formalité, mais aussi un passage obligé sur le long chemin qui devrait mener la Paella vers le titre suprême, celui de patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO… Car la paella est en quête de reconnaissance chaque fois plus internationale et prestigieuse, pour définitivement asseoir sa légitimité et sa renommée.

Ce plat iconique vient donc d’être reconnu “bien d’intérêt culturel” (BIC) par la Generalitat réuni en séance plénière vendredi dernier : cela lui octroie une certaine protection relevant du patrimoine historique espagnol   les méthodologies d’élaboration sont décrites et inventoriées dans la déclaration avec une description précise les ingrédients et de leur mode de culture comme le riz évidemmen  Cette candidature, soutenue par l’ensemble des institutions et organismes professionnels, met l’accent sur la notion de partage et de symbole culturel, car plus que du riz mélangé avec du lapin et du poulet (entre autres), la paella, rituel dominical, est d’abord un moment de détente, de partage et de convivialité entre amis ou en famille.

Au-delà des ingrédients, c’est donc tout ce que véhicule la paella en terme de convivialité qui est mis en valeur. Bien plus qu’un plat, la paella représente un marqueur d’identité propre aux Valenciens et le texte prévoit des mesures de protection pour garantir sa transmission aux générations futures.

Avant d’être le plat que l’on connaît aujourd’hui, la paella n’était qu’un grossier mélange de restes ! Au 18e siècle, les maîtresses de maison en panne d’inspiration et surtout d’aliments, mélangeaient leurs restes de poulets, lapins et haricots au riz, cultivé à proximité : car c’est à quelques kilomètres au sud de Valencia, là même à l’Albufera où se trouvent les principales rizières de la région, que la paella est née.Après le BIC, la candidature de la paella sera présentée au Ministère de l’Éducation, de la Culture et des Sports espagnole qui la soumettra ensuite à l’UNESCO… D’ici quelques années, la Paella pourra sans doute se vanter d’être comme sa voisine la pizza napolitaine, considérée officiellement comme faisant partie du Patrimoine immatériel de l’UNESCO.

Laurence Lemoine

www.valencia-expat-services.com

Madrid     Barcelone   Javea-Denia

Newsletter

47 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter