( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

CEHAT : « Nous n’avons eu que 25 % du tourisme international de 2019 »

 -  -  22267


L’Espagne a reçu 5,2 millions de touristes internationaux en août et a déjà récupéré la moitié des voyageurs prépandémiques, tandis que les dépenses atteignent 5.902 millions d’euros et accumulent 16 .898 millions entre janvier et août, selon les statistiques sur les mouvements touristiques à la frontière (Frontur) et les dépenses touristiques. Enquête (Egatur). (Hosteltur)

4/10/21

Certaines données qui, pour le ministre de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme, Reyes Maroto, confirment que la reprise du secteur touristique espagnol est « solide » et « se consolide de mois en mois ». Les hôteliers du pays sont beaucoup moins optimistes, soulignant que les données “ne sont pas du tout satisfaisantes”. “Si l’on compare ces données d’août avec celles de 2019, où dix millions sont venus, on voit que seulement la moitié des voyageurs étrangers sont venus”, prévient Ramón Estalella, secrétaire général de la Confédération espagnole des hôtels et hébergements touristiques (CEHAT), qui pointe A noter que le Comparatif est encore “plus triste” si l’on regarde les chiffres cumulés : de janvier à août “seulement 25 % des touristes internationaux sont venus en Espagne parmi ceux qui sont arrivés en 2019”.

L’INE souligne que les données sur les touristes internationaux et les dépenses pour le mois d’août représentent respectivement 112,8% et 140,2% de plus par rapport au même mois de l’année dernière.

Ainsi, Estalella appelle à faire la comparaison également avec les chiffres de 2019, “une très bonne année record, qui était la tendance que nous avions”

Ainsi, en termes de cumul, il explique que de janvier à août de cette année, l’Espagne a reçu 15 millions de touristes étrangers, contre 58 millions qui sont arrivés au cours de la même période de 2019.

Estalella souligne également que les chiffres révélés par l’enquête sur les dépenses des touristes ne conduisent pas à lancer les cloches du vol précisément, avec seulement 6.000 millions d’euros en août de cette année, contre 12.000 millions en 2019, des chiffres qui pâlissent encore plus si le cumul de l’année est comparée : avec 16.000 millions les huit premiers mois par rapport aux 64.000 millions qui ont été atteints en 2019.

Pour l’avenir, les perspectives de CEHAT ne sont guère meilleures tant que la connectivité n’est pas rétablie et que toutes les restrictions ne sont pas levées.

“Bien que le tourisme espagnol ait eu un chiffre très positif cet été, en Espagne il n’est en aucun cas en mesure de couvrir cette baisse de 75% de touristes et de revenus”, confirme Estalella

Maroto privilégie les dépenses par rapport au nombre de visiteurs

En revanche, le ministre du Tourisme, Reyes Maroto, s’intéresse plus à l’augmentation des dépenses qu’au nombre de voyageurs. Précisément, lors d’une cérémonie à Palma, il a souligné que l’Espagne est confrontée à une modernisation de son modèle touristique dans laquelle l’augmentation des revenus prime sur l’arrivée de plus de touristes, quelque chose dans lequel les îles Baléares sont un “exemple à suivre”, selon à Eph.

“Ce n’est pas si important de récupérer le nombre de touristes, mais la rentabilité de notre modèle touristique, les dépenses”, a déclaré le ministre, qui a commenté que le gouvernement espagnol investira 3,4 milliards d’euros dans des plans de durabilité du tourisme au cours des trois prochaines années. amélioration dans le secteur.

“Nous allons dans la bonne direction”, a déclaré Maroto, dont le département s’attend à ce que d’ici la fin de l’année l’Espagne récupère 50% des touristes internationaux en 2019, une année record avant l’épidémie du coronavirus dans le monde.

Source : Mayka Santana, Hosteltur

 

 

Newsletter

22 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter