( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Comment demander un crédit immobilier en Espagne en tant qu’étranger ou expatrié

 -  -  861155


Les prêts pour ces profils ont tendance à financer un montant inférieur et ont des taux d’intérêt plus élevés, car ils comportent plus de risques pour les banques. (Idealista)

15/12/21

Les hypothèques pour étrangers ou pour Espagnols résidant dans un autre pays présentent quelques différences par rapport aux hypothèques ordinaires. Par exemple, ils permettent de financer jusqu’à 70 % du bien, contre 80 % des prêts ordinaires, ils ont tendance à avoir des taux d’intérêt plus élevés et nécessitent une multitude de documents. Cependant, cela ne signifie pas que ces profils ne peuvent pas accéder au financement bancaire pour acheter une maison. Nous passons en revue tout ce que vous devez savoir à ce sujet :

L’importance de la résidence fiscale

Lorsque vous achetez une maison et demandez un prêt hypothécaire en Espagne, peu importe que vous soyez espagnol ou non. En fait, la chose la plus importante que nous devons prendre en compte est l’endroit où se situe notre résidence fiscale. C’est-à-dire l’endroit où nous payons la plupart de nos impôts.

Si nous avons une résidence fiscale en Espagne, il est assez facile d’accéder à une hypothèque ordinaire. Au contraire, si nous avons notre résidence fiscale dans un autre pays (soit parce que vous êtes étranger, soit parce que vous êtes un ressortissant expatrié qui travaille et passe la majeure partie de votre vie dans un autre pays), nous aurons plus difficilement accès aux prêts habituels. , il faut donc demander des « hypothèques pour étrangers » ou des « hypothèques pour non-résidents ».

Ces hypothèques sont proposées par la majorité des banques espagnoles et se caractérisent par leur utilité pour les personnes dont la résidence fiscale est située en dehors de l’Espagne, bien que cela soit beaucoup plus facile selon la législation en vigueur si la résidence fiscale se situe dans la zone euro.

Pourquoi les hypothèques pour les étrangers et les non-résidents sont-elles différentes ?

Principalement parce qu’en cas de non-paiement, les banques ont plus de mal à activer des mesures concrètes pour récupérer l’argent du prêt. Si la résidence fiscale de l’emprunteur est dans un autre pays, la banque dispose de moins de moyens (ou de moyens plus lents et plus bureaucratiques) pour agir contre l’emprunteur en cas de défaillance. Pour cette raison, ces types de prêts hypothécaires sont considérés comme un produit à risque plus élevé que les prêts hypothécaires ordinaires et, par conséquent, ils présentent une série de différences qu’il convient de connaître.

Différences entre une hypothèque résidente et non résidente

Chaque produit hypothécaire non-résident et chaque banque peuvent avoir ses propres caractéristiques. Cependant, dans la plupart des cas, on retrouve une série d’éléments communs à ce type de prêt immobilier. Ces éléments affecteront à la fois les modalités de remboursement, ainsi que le montant du prêt et les intérêts qui sont payés.

Combien d’argent est obtenu avec une hypothèque pour les étrangers?

Une différence importante à prendre en compte est que, dans le cas des prêts hypothécaires pour étrangers, le plus courant est que le prêt ne dépasse pas 60-70% de la valeur de la maison (dans le cas des prêts hypothécaires ordinaires, ce montant augmente généralement à environ 80%).

Cela signifie que, pour acheter une maison en Espagne en accédant à un financement via l’une de ces hypothèques, nous devons avoir économisé environ 40 à 50 % du prix total de la maison en question (30 à 40 % du prix que la banque ne nous finance pas et un supplément de 10 % pour le paiement des frais liés à l’opération d’achat-vente).

Combien d’intérêts sont payés sur un prêt hypothécaire non-résident?

Puisqu’il est entendu que les hypothèques des non-résidents sont destinées aux résidences secondaires, les intérêts qui sont habituellement payés pour ces hypothèques sont plus élevés que dans le cas des hypothèques conventionnelles.

Documentation pour demander un prêt hypothécaire pour les étrangers

L’un des aspects les plus intéressants lors d’une demande de prêt hypothécaire pour les étrangers ou les non-résidents est la documentation dont nous aurons besoin pour mener à bien le processus. La banque nous demandera les documents suivants :

  • Photocopie du NIE ou du passeport.
  • Certificat attestant que vous n’êtes pas résident.
  • Copie du contrat de travail.
  • Copie des dernières feuilles de paie de votre pays de résidence.
  • Le relevé bancaire de la dernière année du compte sur lequel la paie est inscrite.
  • L’attestation de résidence fiscale.
  • La déclaration fiscale.
  • Les trois dernières recettes d’avoir payé des dettes impayées.
  • Le contrat d’achat du logement à acheter (ou le contrat de caution si vous n’avez pas encore le contrat d’achat-vente).
  • Dans de nombreux cas, ils nous demanderont de traduire la documentation, cela dépendra de l’entité et de la langue dans laquelle la documentation vient.
Comment demander un prêt immobilier en étant étranger mais avec résidence en Espagne ?

Comme nous l’avons commenté quelques lignes plus haut, la différence lors d’une demande d’hypothèque ordinaire ou d’hypothèque pour étrangers en Espagne dépend directement du lieu de résidence fiscale, et non pas tant de la nationalité du demandeur.

Par conséquent, si vous êtes étranger, mais que vous avez une résidence fiscale en Espagne, le moyen d’accéder à un prêt hypothécaire est le même que pour tout résident national. C’est-à-dire demander une hypothèque ordinaire à la banque qui nous intéresse. Dans tous les cas, et comme pour rechercher un prêt classique, il est important de comparer les crédits immobiliers pour trouver le produit qui correspond le mieux à nos besoins et préférences en tant que client.

Vous souhaitez acheter une maison en Espagne mais vous vivez à l’étranger ?

Vous habitez à l’étranger mais vous envisagez d’acheter une maison en Espagne ? Dans ce cas, une bonne option consiste à contacter un service de courtage non-résident, comme celui proposé par Idealista, où vous trouverez des informations sur tout ce que vous devez faire pour demander un prêt hypothécaire et acheter une maison en Espagne.

Source : Idealista 

 

Newsletter

86 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter