( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Contrats de location en période de pandémie: les “clauses covid ” à prendre en compte

 -  -  104747


Lors de la signature d’une location, une série de conditions doivent être prises en compte et les deux parties doivent consacrer suffisamment de temps à examiner attentivement le contrat.(Legálitas, contributeur de l’actualité idealista) 

Avant l’épidémie du coronavirus, pratiquement aucun contrat de location ne comportait de clause concernant les conditions du bail en cas de pandémie, mais aujourd’hui ce scénario a complètement changé, et chaque jour de plus en plus de locataires et de propriétaires cherchent à laisser certains scénarios collectés Dans le contrat. Il est essentiel que les propriétaires et les locataires réfléchissent dans le contrat de location d’un logement ou d’un local commercial pour savoir ce qui se passerait dans le cas où les flambées qui sont enregistrées donnent lieu à un nouveau confinement ou à un état d’alarme qui oblige les gens à changer leurs habitudes, leur mode de vie et même leur lieu de résidence.

De nombreux citoyens doutent de la légalité des «clauses covid» et la réponse est oui. Ces types de clauses sont légales et l’objectif de leur mise en œuvre est d’être clair sur la manière d’agir dans cette situation hypothétique d’un nouvel enfermement et de clarifier le plus grand nombre de doutes à cet égard. Nous passons en revue quelques clés:

Qu’est-ce qu’une “ clause covid ”
Ce n’est rien de plus qu’une clause incluse dans le contrat de location qui réglementera, en cas de repousse ou de nouvel enfermement, les conditions préalablement convenues entre le propriétaire et le locataire. Par exemple, ils s’entendraient sur les conditions dans lesquelles le locataire, qu’il soit étudiant universitaire, travailleur, touriste, etc., pourrait quitter la maison et résilier le contrat de location, avec ou sans pénalité, afin de retourner chez lui dans sa ville natale ; ou ils réglementeraient une réduction ou un report du loyer qui serait appliqué automatiquement.

Comment préparer une ‘clause covid’
Le plus important et le plus bénéfique pour les deux parties est que le contrat de location soit le plus détaillé possible, donc quand tout moment d’incertitude face à une hypothèse précédemment incluse dans le contrat vous permettra de savoir à quoi vous attendre toujours dans chaque situation.

La «clause covid» peut-elle être demandée à tout moment?
Il doit toujours être demandé en fonction des circonstances qui peuvent l’affecter et en fonction de l’objet du contrat de location. Par exemple, le locataire, qu’il s’agisse d’un étudiant universitaire, d’un travailleur, d’un touriste, etc., pourrait demander la résiliation du contrat en cas de nouvel internement l’obligeant à retourner à son ancienne adresse dans sa ville natale.

Je suis propriétaire d’une propriété, quelle «clause covid» suis-je intéressé à inclure dans le contrat?
La chose la plus intelligente à faire est de convenir avec le locataire d’un certain montant à percevoir en cas de nouvel état d’alarme, afin qu’il soit assuré de continuer à percevoir le loyer de la maison au lieu de résilier complètement le contrat, en évitant également les impayés. Il convient de garder à l’esprit que les deux parties doivent négocier un accord pour mettre cette annexe par écrit dans ledit contrat de location.

Je suis intéressé par la location d’une maison pour quelques mois, est-ce possible?
Pour ce faire, une série d’exigences doivent être remplies. La durée du bail étant librement convenue entre les deux parties, une location de quelques mois ou quelques semaines est possible et légale. Comme l’indique notre loi sur la location urbaine (LAU), elle doit être donnée par une clause qui l’indique, et dans laquelle la raison de ladite temporalité est expliquée (si le locataire déménage de son domicile habituel pour le travail, s’il est étudiant et c’est pour un cours, etc.).

De manière générale, il ne faut pas oublier que, quelle que soit la pandémie que nous traversons, il est toujours bénéfique qu’un contrat de location soit le plus détaillé possible, qui intègre toutes les hypothèses convenues par les parties, afin qu’elles sachent à tout moment à quoi s’attendre à la fois avant toute circonstance qui pourrait survenir.

Cependant, si vous avez des doutes, Legálitas, en tant que lecteur Idealista, vous offre la possibilité de consulter gratuitement un avocat spécialisé en immobilier. Vous pouvez poser vos questions que vous soyez propriétaire ou locataire. Cliquez sur le lien suivant et contactez un avocat gratuit.

Source et suite Idealista News

Newsletter

104 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter