( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

D’un stade de football à 1.300 logements: c’est ainsi que s’est construite la plus grande opération de la M-30 à Madrid

 -  -  27258


L’opération Calderón fait face à sa dernière ligne droite après l’achat de la deuxième parcelle de Mahou par Ibosa pour 70 millions d’euros. La construction de nouveaux immeubles devrait commencer à la fin de 2020. (EjePrime) 

La plus grande opération immobilière au sein de la M-30. 5 ans après son approbation, l’opération Calderón entre dans la dernière ligne droite. Selon les prévisions des promoteurs impliqués dans le projet, à partir de février, lorsque la simultanéité aura été approuvée, les travaux des quelques 1.300 logements destinés à occuper les terrains précédemment occupés par le stade Vicente Calderón et la brasserie Mahou pourront commencer.

L’opération a été conclue par un accord entre l’Atlético de Madrid et l’entreprise de construction FCC, aux termes duquel le groupe d’entreprises a transformé le stade La Peineta en un colisée pour le nouveau club colchoreno. En échange, il conservait les droits d’urbanisme de la parcelle qu´occupait l’ancien stade rojiblanco.

Dans un premier temps, la société envisageait de construire 2.000 logements répartis en deux gratte-ciel de 36 étages et 8 blocs de 22 mètres de hauteur maximum, en plus de l’urbanisation de l’ensemble de la zone qui, selon le premier plan, s´élevait à 204.218 mètres carrés.

L’opération Calderón compte de 33.339 m2 destinés à la construction résidentielle

Avec l’entrée du milliardaire mexicain Carlos Slim dans l’actionnariat de FCC, fin 2014, la société a fait marche arrière et a restitué les droits d’urbanisme à l’Atleti. Parallèlement, la banque Inbursa appartenant à Slim, a prêté 160 millions d’euros à l’Atlético pour financer son nouveau camp.

Enfin, après plusieurs changements dans le plan d’urbanisme et négociations entre les différents acteurs impliqués, la municipalité de Madrid a approuvé le projet définitif pour novembre 2018. L’Opération Calderón concentre donc un total de 193.804 mètres carrés, dont 33.339 mètres carrés destiné à un usage résidentiel, d’une surface constructible de 132.344 mètres carrés, dont un dixième est réservé au logement social.

De plus, le plan comprend 14.705 mètres carrés pour une utilisation tertiaire, 13.893 mètres carrés dédiés aux équipements publics et plus de 73.000 mètres carrés d’espaces verts et d’espaces routiers.

Le plan approuvé par le gouvernement de Manuela Carmena oblige l’Atlético de Madrid et Mahou à supporter les coûts de l’urbanisation de la zone et de la démolition du stade, qui atteignent 44,22 millions d’euros. Quoi qu’il en soit, ce coût sera finalement soutenu par les acheteurs du terrain.

305 millions d’euros à ce jour. Après l’achat de la seconde parcelle de Mahou par le gérant de la coopérative Ibosa pour 70 millions d’euros, la vente du terrain a déjà rapporté 180 millions d’euros à l’Atlético de Madrid et 125 millions d’euros de plus à la brasserie.

La première opération qui a été clôturée a été l’achat de deux terrains appartenant à Atlético pour un montant de 100 millions d’euros par l’alliance entre Azora et Cbre GI. Au total, les deux étages ont une surface constructible de 35.000 mètres carrés, dans lesquelles 340 logements de luxe avec de grandes zones luxeuses seront construites.

L’Atlético de Madrid a encaissé 180 millions d’euros et Mahou, 125 millions d’euros avec une parcelle encore en vente

Pour sa part, la Socimi Vivenio a acquis la troisième parcelle du club matelas pour 75 millions d’euros. Dans ce cas, la construction est de 28500 mètres carrés, destinés au logement locatif.

Finalement, le promoteur de la famille Colomer, Pryconsa, a confirmé fin septembre la négociation exclusive pour la parcelle RC5 pour un montant supérieur à 55 millions d’euros. Ce terrain dispose d’une construction de 18.805 mètres carrés destinés au logement libre.

Il est prévu que les premiers résident du projet emménageront à partir de la mi-2022. Actuellement, le stade est en cours de démolition, à l’exception de sa façade principale, qui repose sur le M-30. Une fois le reste du terrain démoli, la rocade de Madrid sera détournée et les travaux pourront commencer pour démolir le reste du stade et enfouir le M-30.

Source et suite: EjePrime 

Newsletter

27 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter