( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Espagne-Frein sur Airbnb: Barcelone suspend les licences pour les chambres touristiques

 -  -  21324


Suspension préventive d’un an extensible à deux des permis pour les chambres à usage touristique et également pour les travaux de colocation. L’adjoint au maire de Barcelone soutient que la mesure est de «nous protéger» et de «mettre des limites à la spéculation».

La mairie de Barcelone aura deux ans pour réglementer cette nouvelle formule d’hébergement touristique La Guilde des hôtels a également critiqué le nouveau décret de la Generalitat , alors qu’Airbnb l’a applaudiLa municipalité de Barcelone a accepté de suspendre à titre préventif l’octroi des licences de location de chambres touristiques en appartements pour éviter d’avoir à les octroyer en raison de l’entrée en vigueur, jeudi prochain, du décret de la Generalitat qui légalise cette activité.

L’adjointe au maire pour l’écologie, l’urbanisme, les infrastructures et la mobilité de la mairie de Barcelone, Janet Sanz, a annoncé la suspension préventive des licences pour cette nouvelle activité touristique pour un an, prorogeable pour une autre année, pour “nous protéger” et “mettre des limites à la spéculation”.

Sanz a expliqué qu’avec cette suspension préventive le conseil municipal est “guéri en santé” et “donne l’occasion à la Generalitat de rectifier le règlement” afin qu’il soit plus restrictif avec la nouvelle activité, intègre la réflexion du territoire et le rend disponible pour les instruments juridiques des municipalités et les ressources pour leur inspection et leur contrôle “.

L’adjoint au maire de Barcelone dénonce que le décret du gouvernement catalan qui légalise la location de chambres touristiques a été pris “sous la dictée” d’Airbnb

Cette suspension préventive des licences empêche que pendant que le conseil municipal prépare et approuve l’ordonnance et le plan d’urbanisme qui réglemente cette activité, pour laquelle il a une période de deux ans, personne ne puisse présenter une déclaration de responsabilité d’activité et le juge y consent.

L’adjoint au maire a dénoncé que le décret du gouvernement catalan légalisant la location de salles touristiques a été pris “sous la dictée des plateformes numériques, sous la dictée d’Airbnb, sans prendre en compte les risques” que les activités incorporées présentent pour la ville et garantir le droit au logement.

Source et suite Hosteltur

Newsletter

21 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter