( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Facua dénonce Trivago pour publicité trompeuse

 -  -  43438


L’association Facua-Consumers in Action a dénoncé le portail Trivago aux autorités de la consommation des Baléares pour «publicité trompeuse» en positionnant les hôtels sur son site Web en fonction de ce qu’ils paient et non pour être meilleurs ou moins chers, induisant l’utilisateur en erreur. (Hosteltur)

Facua explique que Trivago prétend “comparer les prix de nombreux sites Web” et déclare effectuer des recherches sur “plus de 1,8 million d’hôtels dans plus de 190 pays sur plus de 400 sites de réservation”. Cependant, ses résultats positionnent mieux les hôtels qui vous paient le plus et les prix peuvent ne pas coïncider avec ceux de ses pages Web, même si cela laisse croire aux utilisateurs qu’ils obtiennent les informations directement auprès d’eux. La plainte a été déposée auprès de la Direction générale de la consommation du gouvernement des îles Baléares, où le siège social de Trivago est situé en Espagne, parmi d’autres autorités régionales de protection des consommateurs.

Facua a déclaré dans un communiqué que “à de nombreuses reprises, la société peut amener les utilisateurs à engager des offres d’hôtels plus chères que celles figurant sur leurs propres sites Web, en leur faisant croire qu’ils y trouveraient les mêmes prix”.

De plus, en classant par défaut les résultats de vos recherches selon le critère “Recommandé”, cela implique que davantage d’hôtels apparaissant dans les premières positions sont les plus attrayants pour le client, alors qu’ils ne sont ni les meilleurs ni les plus économiques, car le positionnement dans les résultats de recherche dépendent des montants versés par les entreprises au comparateur.

Annonceurs et prestataires hôteliers

L’association estime que la publicité de Trivago peut amener les utilisateurs à penser qu’elle dépose les informations directement sur les sites Web des différents établissements hôteliers pour offrir une combinaison offrant les meilleurs résultats. Toutefois, la société se consacrant exclusivement à la consultation des données fournies par ses annonceurs – qu’elle appelle «fournisseurs hôteliers» -, il est donc possible que les prix publiés par Trivago soient très différents de ceux proposés par les établissements dans leur pays.

Plus précisément, dans les «Conditions générales» de Trivago même, le texte «nous ne garantissons pas que le contenu du fournisseur, en particulier les prix reflétés, est mis à jour en temps réel», «le prix affiché par un prestataire hôtelier peut ne pas correspondre à la réalité». montré sur notre plate-forme. ” À son tour, dans la section «Foire aux questions», il est indiqué que «Trivago fonctionne avec de nombreux sites Web différents, et que les taux et la disponibilité qu’ils fournissent changent constamment», de sorte «il est possible que, parfois, vous ne trouviez pas la même offre dans sur lequel vous avez cliqué lors de votre visite sur le site de réservation ».

La compensation est prise en compte

Facua signale également qu’en affichant les résultats classés selon les critères “Recommandé” (celui qui apparaît par défaut), l’ordre de priorité est déterminé, entre autres, par les paiements que les sites de réservation et les établissements hôteliers versent à Trivago.

La société ne signale cela dans la section “Foire aux questions” qu’en précisant que l’algorithme utilisé pour passer la commande “analyse les filtres de recherche, tels que l’emplacement et les dates du séjour, ainsi que le prix et l’attrait général de l’offre “et reconnaît que” nous prenons également en compte la rémunération que nous réservent les sites Web de réservation lorsqu’un internaute clique sur une offre “.

L’association dénonce toutefois que l’utilisateur n’est pas informé de cette méthode lors de la recherche. Il peut donc penser que l’ordre dans lequel les résultats apparaissent est réellement déterminé par des critères objectifs (tels que le prix ou l’emplacement).

L’association rappelle que la loi sur la concurrence déloyale prévoit dans sa première partie que «toute conduite contenant des informations fausses ou des informations qui, même si elles sont vraies, par son contenu ou sa présentation induit ou peut induire en erreur les destinataires, est considérée comme déloyale, être susceptible de “modifier son comportement économique” en relation, entre autres, avec« les principales caractéristiques du bien et du service » et « son existence ou sa nature ».

Le même règlement considère comme injuste «l’omission ou la dissimulation des informations nécessaires pour que le destinataire puisse adopter ou puisse adopter une décision concernant son comportement économique en toute connaissance de cause».

Source et suite: Hosteltur

Newsletter

43 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter