( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

H&M fermera 30 boutiques en Espagne pour la hausse du commerce en ligne et la crise du Covid-19

 -  -  2211567


La chaine a informé les syndicats de leurs intentions: fermer 30 établissements et une ERE qui concernera 1 100 salariés. H&M a expliqué que cette décision était basée sur les grands changements qu’il a connus dans le “ commerce de détail ” au cours de la dernière année en raison de la hausse du commerce électronique causé par le coronavirus, selon La Vanguardia.

Aussi, l’entreprise a également l’implantation d’une «modification substantielle des conditions de travail» qui affectera 24 autres amis et une cinquantaine de travailleurs. Ces mesures s’inscrivent dans un contexte de transformation globale et de réorganisation de la chaîne. En ce sens, H&M recherche une structure plus efficace et une intégration d’amis physiques et en ligne pour améliorer l’expérience multicanal des consommateurs.

Le groupe textile va fermer 27 H&M et trois groupes COS, pas seulement le seul pays touché. En conclusion, la société a l’intention de fermer 350 points de vente internationaux et d’ouvrir 100 nouvelles boutiques dans des points stratégiques pour compenser ces fermetures. Les prévisions sont que celles-ci seront effectuées «de manière échelonnée» en 2021, jusqu’à ce qu’elles puissent se poursuivre jusqu’en 2022.

L’entreprise a souligné que ses intentions étaient de maintenir le plus grand nombre possible d’offres d’emploi. Pour cette raison, H&M accordera la priorité à l’option d’assignation volontaire à ce dispositif de régulation, afin d’en minimiser l’impact.

“Nous devons nous adapter à l’évolution du comportement des clients et de leurs besoins pour pouvoir rester compétitifs. Il est nécessaire de mener à bien tous ces changements comme une étape cruciale pour assurer la pérennité de notre entreprise à grande échelle”, a expliqué la société en une seule déclaration qui évite la mesure.

Les syndicats, cependant, ne sont pas très satisfaits de cette décision. CCOO, le maire central de l’entreprise, a qualifié la mesure de «injustifiée et disproportionnée» et a accusé la multinationale de «plaider pour l’exemple du faible coût» et de «précarité».

Sources Idealista News

Newsletter

221 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter