( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Immobilier en Espagne : La hausse commence a freiner (+4,1% interannuelle)

 -  -  761371


Variations minimums

L’indice général a touché en février 2015 son point le plus bas depuis le début de la crise immobilière à la fin de l’année 2007 : 1 310 points. Depuis, l’indice a augmenté de 10,6%. L’évolution des différents marchés analysés avec cet indice est très hétérogène. Les “capitales et les grandes villes” ont atteint leurs limites peu après, en mai 2015, mais se sont redressées plus rapidement que la moyenne nationale, leur prix moyen étant aujourd’hui supérieur de 18,7% à celui d’il y a trois ans. Les « Îles Baléares et Canaries », qui ont été les premiers à atteindre le point d’inflexion, montrent en moyenne une augmentation de 14,7% par rapport à août 2014. Une augmentation similaire du niveau de prix « Côte méditerranéenne », avec une réévaluation de 13,2% depuis février 2015.

Les deux autres groupes, qui ont amorcé le changement de tendance, affichent des tendances à la hausse moins importantes : +9,8% dans les « zones métropolitaines » depuis leur enregistrement en août 2016 et +2,2% dans le groupe « municipalités », qui a enregistré son minimum il y a un an, en juin 2017.

Variations maximums

La tendance générale à la reprise des prix, plus ou moins rapide selon les zones, explique qu’elle réduit progressivement la valeur perdue pendant la crise. Le prix moyen est inférieur de 36,5% au maximum de 2007 et dans les zones les plus touchées, telles que la “côte méditerranéenne”, l’écart est de 44,6%. Les “zones
métropolitaines” (-41,3%) et les “autres municipalités” (-37%) se distinguent également de la moyenne nationale. L’ajustement cumulé des maximums dans les « capitales et grandes villes » (-36,5%) coïncide avec la moyenne nationale, supérieure à celle des «îles Baléares et des îles Canaries» (-37%).

 

Autres indicateurs

L’indice Tinsa IMIE General and Large Markets comprend une sélection d’autres indicateurs immobiliers et économiques pertinents pour analyser l’évolution et les perspectives du secteur résidentiel.

Pour plus d’informations : https://www.tinsa.es/wp-content/uploads/informes/2018/1-ficha-imie-julio-2018.pdf

Source : Tinsa

 

Newsletter

76 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter