( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Inditex ferme huit magasins Zara et Massimo Dutti dans la région de Valencia

 -  -  421519


Acotex s’alarme de la “situation dramatique” du secteur du commerce de détail, qui a perdu 40 % de ses revenus l’année dernière.

Le groupe Inditex fermera d’ici avril, huit magasins Zara et Massimo Dutti dans le cadre de son plan global de réajustement : un total de 1 200 dans le monde et environ 250 ou 300 en Espagne d’ici 2022.

Pour les 80 premières fermetures, cela suppose la délocalisation de plus de 800 employés, dont une centaine dans la région, selon les syndicats UGT et CC OO, qui ont expliqué que Valencia sera la quatrième Comunidad la plus impactée par ces fermeture après la Galice, la Catalogne et l’Andalousie.

Le Massimo Dutti du centre commerciale El Saler, en plus des magasins de Xàtiva, Benidorm, Alcoi et Alicante fermeront leur porte. L’établissement Zara Home du centre commercial Arena a également fermé. D’ ici avril, les magasins de la Calle Ruzafa (Zara-prévu pour le 30 avril et Lefties)

Par ailleurs, le futur des magasins du groupe Amancio Ortega tels que Uterqüe, Pull&Bear, Stradivarius, Bershka et Oysho dans la région reste en suspens.

Disparition des magasins physiques

Acotex qualifie de « situation dramatique » ce que traverse le secteur du “retail textil” en Espagne qui a perdu l’année dernière environ 40 % de ses revenus pour cause de Coronavirus. La chute des ventes physiques et l’augmentation du commerce « en ligne » ont provoqué un début d’année marqué par la fermeture des magasins, même de gros groupe. La digitalisation du secteur s’est accélérée et les professionnels optent pour un réajustement de son réseau de magasins, « car il semble inutile d’avoir autant de magasins physiques ».

« Nous ne voyons pas le bout du tunnel. Notre objectif est de survivre semaine après semaine » explique le président d’Acotex; Eduardo Zamácola, se plaignant que le gouvernement ne donne pas d’aides directes au secteur du commerce malgré les énormes investissements réalisés pour garantir la protection des consommateurs et des travailleurs.

Le secteur de la mode représente 2,8 % du PIB, selon une étude d’Ernst&Young. Déjà après le confinement de mars 2020, 15 % des magasins du secteur n’ont pas rouvert et Eduardo Zamácola estime que le pourcentage est déjà passé à 25 %. « 40 % des commerces et environ 100 000 emplois pourront disparaître » ajoute-t-il.

 

 

Laurence  Lemoine

www.valencia-expat-services.com/

www.javea-denia-expat-services.com/

Newsletter

42 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter