( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Inquiétude sur la Costa del Sol concernant le nouveau variant : il y a déjà des annulations

 -  -  34503


Pour le Constitution Bridge, une occupation hôtelière de 52% est attendue, 19 points de moins qu’il y a deux ans. (Hosteltur)

1/12/21

L‘Association des entrepreneurs hôteliers de la Costa del Sol (AEHCOS) a reconnu ce mercredi dans un communiqué sa préoccupation concernant le nouveau variant omicron du COVID-19, qui provoque déjà des annulations de réservation. C’est un nouveau revers pour les hôtels de Malaga, qui s’ajoute à la faiblesse de la demande internationale qui a été enregistrée ces derniers mois et a généré plus de fermetures d’hôtels par saison.

Le président de l’AEHCOS, José Luque, a admis que les restrictions imposées par les différents pays tant pour l’arrivée des touristes que pour le retour dans les pays d’origine en raison de cette nouvelle mutation du virus “provoquaient déjà des annulations d’événements et de célébrations des vacances de Noël dans le secteur hôtelier, ainsi que pour les réservations d’hébergement à des dates désignées ».

Malgré cette nouvelle inquiétude, les prévisions pour le prochain pont de la Constitution restent conformes à ce qui a été enregistré en novembre, qui a clôturé avec 57% d’occupation dans toute la province de Malaga, environ trois points au-dessus des dernières prévisions.
Concrètement, les hôteliers estiment que 52 % des lits seront occupés, soit 18 % de moins que sur le pont il y a deux ans.

Un fait pertinent est que les réservations des voyageurs nationaux dépassent de loin celles des voyageurs internationaux, précisément en raison de l’augmentation des infections qui ont lieu dans différents pays et de l’apparition de la nouvelle variante. 65% des clients sont des résidents espagnols, tandis que les 35% restants sont des touristes étrangers.

« Le pont de la Constitution semble qu’il maintiendra les constantes de novembre, dépassant les 50 % d’occupation, une tendance qui aura tendance à baisser en décembre », explique José Luque. Plus précisément, pour le mois de décembre, l’occupation dans la province chuterait à 39 %.

Par communes

Selon les données gérées par les hôteliers, la capitale Malaga a dominé le taux d’occupation en novembre, atteignant 75%, suivie par Antequera (72,6%). Alors que des villes comme Marbella-San Pedro de Alcántara (70,8%) et Nerja (61,5%) ont eu des occupations supérieures à 60%.

De son côté, le Constitution Bridge pointe ses meilleurs numéros dans la capitale (78%), Antequera (64,3%) et Frigiliana-Torrox (60%). En outre, à Axarquía (54%) et Benalmádena (49,3%), une occupation d’environ 50% est également attendue.
L’ensemble du mois de décembre présente des chiffres plus discrets. Le taux d’occupation prévu le plus élevé se trouve dans les hôtels de la capitale, mais il est probable que 60 % de leurs places ne seront pas réservées.

Source : Hosteltur

Newsletter

34 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter