( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Investir dans l’or, mais quel type d’or?

 -  -  67688


L’or et les métaux précieux sont généralement perçus comme des actifs refuges par les investisseurs. Cependant, il existerait différents types d’or. Jean-Claude Faixo représente Crystal Finance en Espagne et Portugal et nous parle de ce sujet. Rencontre.

Les réponses des banques centrales face à la crise du Covid-19 ont été d’une ampleur et d’une rapidité sans précédent. Pour autant, l’incertitude économique est toujours à l’ordre du jour et l’impact de ces politiques monétaires accommodantes sur nos patrimoines est encore sans réponse. 

Quelle conséquence pourrait avoir cette importante création de monnaie sur la valeur de notre argent ?

La déflation serait le pire des scénarios car la valeur de « mon argent » d’aujourd’hui se déprécierait dans le temps. Cependant, les indicateurs actuels nous montrent l’inverse et il est fort probable que nous rentrions plutôt dans une période inflationniste. Tout d’abord, nous observons que les taux des banques centrales du monde entier sont tous proches de zéro, voir en territoires négatifs. Et d’autre part, les valorisations des obligations indexées sont un bon indicateur de cette tendance. 

Ce scénario risque pourtant d’évoluer du jour au lendemain car nous sommes très dépendants de l’évolution de la crise sanitaire. Notre conseil est donc de rechercher un point d’équilibre entre une rentabilité la plus certaine possible et la protection de son patrimoine. Une valeur refuge, comme l’or, a ainsi toute sa place dans une allocation d’actifs étant donné sa décorrélation des marchés.

Pourtant, au tout début de la crise, nous avons observé que le cours de l’or avait quand même baissé. Pourquoi ?

Dans des phases d’accélération baissière, il y a généralement un premier phénomène de corrélation globale de l’ensemble des actifs.

Un des déclencheurs fut le relèvement des dépôts de garantie pour pouvoir traiter sur ces marchés. Un autre déclencheur impactant a été la baisse des prix du pétrole car de nombreux investisseurs s’exposaient aux matières premières au travers de grands indices. La vente de ces indices, qui comportent aussi des métaux de base et des métaux précieux, a accentué la baisse. 

Et pour finir, nous avons assisté à une chute vertigineuse sur les marchés actions et obligataires. Comme en 2008, les investisseurs ont liquidé leurs cœurs de portefeuille constitués d’actions et d’obligations ainsi que leurs actifs satellites, comme l’or, pour pouvoir payer leurs appels de marge.

Par la suite et au plus fort de la crise au printemps dernier, les politiques monétaires accommodantes ont eu un impact positif sur le cours de l’or et ont permis d’accélérer sa valorisation. 

Quelles sont vos perspectives pour l’or ?

Dans sa gestion, un investisseur institutionnel a le choix entre différents types d’actifs. Même si l’or n’est pas à l’accoutumé, un investissement qui rapporte, c’est finalement aujourd’hui mieux que moins que rien. Et c’est exactement pour cette raison que les investisseurs se sont intéressés de nouveau à l’or. 

L’inflation, qui se dessine, devrait être favorable à l’or versus les dettes d’État et d’ailleurs nous constatons déjà un désengagement des institutionnels de ces dernières pour se réfugier sur l’or. 

Toutefois, nous ne sommes pas à l’abri d’une correction de l’once. Les élections américaines sont en effet une source de stress pour les acteurs de la finance et le résultat de ces élections pourrait entrainer une correction des marchés. Malgré tout, certains experts prophétisent une once à 3000 $.

Il faut donc toujours considérer l’investissement or sur un horizon long terme et avec un objectif de diversification.

La question est posée de quel type d’or ! Y-a-t-il donc différents types de lingot d’or ?

Non, il n’y a qu’un seul type de lingot d’or mais, dans l’imaginaire de tous, l’or est un actif tangible et refuge dans le temps. Il est accessible en or physique mais également au travers des fonds d’investissement.

Malgré tout, les investisseurs actuellement pensent d’abord à protéger leurs liquidités ou leurs positions. Dans cette perspective, le « lingot d’or » peut se matérialiser également dans l’acquisition d’un actif tangible, d’un titre de propriété ou d’une garantie importante de ses liquidités en cas de défaut d’un dépositaire bancaire.

Dans notre esprit, investir dans l’or c’est vouloir s’assurer dans le temps. Nous estimons ainsi qu’un bien immobilier placé « core » ou « prime », au cœur des grandes villes où nous constatons une forte pression foncière et une demande primaire de logement importante, est aussi un « lingot d’or ».

La « règle d’or » est de protéger une bonne partie de son patrimoine sur un horizon long terme en diversifiant sur des actifs résilients et tangibles.

Plus d’informations:

iberia@crystal-finance.com

www.crystal-finance.com

LCE

Newsletter

67 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter