( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

La fermeture de l’Espagne menace au moins 80.000 ventes de logements

 -  -  50645


La déclaration de l’état d’alerte et l’interdiction d’ouvrir les commerces non essentiels au public pour arrêter le coronavirus mettent en danger 16% des ventes annuelles. (EjePrime)

Le coronavirus met en échec l’achat et la vente de maisons. La pandémie provoquée par le Covid-19 a fait qu’à partir de ce lundi, ils ne peuvent ouvrir que les locaux commerciaux destinés aux services de base en vertu du décret d’état d’alarme approuvé par le gouvernement espagnol samedi dernier.

Cette interdiction aura un effet direct sur l’achat et la vente de logements, puisque tant les agences immobilières que les cabinets de notaires devront cesser leur activité, au moins, au cours des deux prochaines semaines. En outre, bien que les banques puissent continuer à fonctionner, leur utilisation est limitée aux opérations urgentes, qui n’incluent pas la signature d’hypothèques.

Cet arrêt signifiera que le secteur cessera de conclure la vente, en moyenne, de 80.000 logements pendant les mois de mars et avril, soit environ 16 % du total de l’année, si l’on tient compte des données des trois dernières années de l’Institut national de la statistique (INE).


Source et suite : EjePrime

Newsletter

50 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter