( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

La galère des étrangers en Espagne : le parcours du combattant avec les administrations

 -  -  335560


 

Déjà avant l’irruption du Covid, l’ensemble des services gérant les différentes démarches administratives des citoyens étrangers étaient débordées, mais l’après Covid rend les choses plus longues et compliquées.

En Espagne, c’est le parcours du combattant pour les expats ou immigrés qui doivent être en contact avec les administrations : que cela soit pour un “empadronamiento” en mairie, un NIE, un certificat de résidence, une TIE (tarjeta de identidad de un extranjero), un numéro de sécurité sociale, un certificat digital ou une résolution donnant le droit de vivre en Espagne, les bureaux des commissariats, des délégations de Gouvernement, de la Sécurité Sociale ou d’Hacienda (le fisc espagnol) sont tout simplement saturés au point qu’il est la plupart du temps impossible de prendre rendez-vous. Les mesures de prévention contre le Covid ont réduit le nombre de fonctionnaires et certains services n’ont quasiment pas rouvert au public. Face à la pandémie, le gouvernement a été forcé d’amorcer la numérisation de la plupart des démarches administratives, mais certaines restent inévitablement à réaliser en personne. La digitalisation à ses limites.
Avec la fin de l’état d’urgence et la reprise timide des démarches en présentiel, la capacité d’accueil de la police et des administrations en général est plus saturée que jamais car des milliers de procédures étaient restées en suspens : maintenant, leur gestion est freinée voire stoppée.

L’impossible rendez-vous

Dans les principales villes d’Espagne, l’obtention d’un rendez-vous est devenue impossible sauf pour les “gestorerias”, cabinets d’avocat ou entreprises de relocation, habitués à passer des heures derrière des écrans pour tenter une prise de rendez-vous… pas toujours concluante. Et si ce sésame (un rendez-vous est d’ailleurs parfois vendu a prix d’or par des officines peu scrupuleuses qui en ont fait leur commerce) est un premier pas, reste que l’obtention de certains papiers comme par exemple un simple certificat de résidence pour un ressortissant de l’Union européenne est devenu d’une complexité étonnante avec des exigences qui changent d’une province à l’autre et dont on ignore souvent le bien fondé juridique.

À cela s’ajoute que dans les 3 provinces de la Communidad Valenciana (Castellon, Valencia et Alicante), les commissariats ont reçu l’ordre de ne plus attribuer de NIE blanc (le fameux Numéro d’Identité des étrangers) autre sésame qui permet ensuite d’ouvrir un compte en banque, prendre une ligne de téléphone ou obtenir un numéro de sécurité sociale pour travailler… Or, les logiciels de TOUTES les administrations et de la plupart des banques et compagnies d’eau, de gaz et d’assurance ne fonctionnent qu’avec un DNI espagnol ou un NIE et très rarement avec un numero de passeport. Conséquence, de nombreux européens sont bloqués dans leur installation. Ils doivent du coup faire une demande de résidence (10 fois plus de papiers à apporter) pour obtenir ce fameux numéro de NIE qui figure sur cette petite carte verte… et cela, s’ils arrivent à avoir un rendez-vous et surtout, l’ensemble des papiers demandés par la police.

Dans leur grande majorité, les fonctionnaires déplorent cette situation et réclament eux aussi davantage de moyens humains et matériels auprès de leur ministère respectif. L’Espagne d’ailleurs n’est pas le seul pays dans ce cas.
La vie des étrangers (surtout ceux de pays n’appartenant pas à l’espace Schengen) n’est donc pas simple : sans titre de séjour valide, les banques bloquent les comptes, les voyages sont plus complexes et les contrats de travail, face à des employeurs méfiants, moins accessibles.
Selon les chiffres de l’Institut National de la Statistique, L’Espagne compte plus de cinq millions d’étrangers dont 63 % ne sont pas des ressortissants de l’Union européenne.

Laurence Lemoine

www.valencia-expat-services.com

www.javea-denia-expat-services.com

Newsletter

33 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter