( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

La Navarre ouvre ses portes au tourisme religieux

 -  -  468


Madrid, 26 sep. (EP)- La Navarre offre de grandes possibilités aux touristes religieux grâce à son ample variété de monastères et de cloîtres réservés à la prière, le Castillo de Javier et le Pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle demeurant les deux grandes références en la matière. Le touriste peut approfondir l’histoire des grands piliers spirituels des navarrais, tels que Saint François Xavier, considéré comme le missionnaire chrétien le plus représentatif ; Saint Firmin, en honneur de qui se tiennent les célèbres fêtes de Pampelune ; et la Vierge d’Ujué, visitée lors d’un pèlerinage par des centaines de navarrais, d’après la Direction Générale du Tourisme de la Communauté Forale. La Navarre, de par sa tradition et son histoire, est une terre de grands monastères et de petits ermitages de charme, de grands sanctuaires et de cathédrales, ainsi que d’églises et de basiliques. La plupart de ces centres de recueillement peut être visitée par les touristes tout au long de l’année. Le visiteur peut entrer et participer du silence afin de prier et d’enrichir son esprit, ou bien écouter les chants grégoriens interprétés par les moines. LA PORTE DU PÈLERINAGE DE SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE La Navarre est la porte du Pèlerinage de Saint Jacques sur la péninsule. Tout au long du parcours, le visiteur peut admirer une grande partie de ses trésors artistiques, sa diversité naturelle et culturelle. Jadis, le roi navarrais, Sancho III ‘El Mayor’, promut le pèlerinage officiel sous le nom de Pèlerinage Français. Actuellement, l’accès le plus connu au Pèlerinage Français s’effectue par les Pyrénées, en Navarre, par Orreaga/Roncevaux. L’itinéraire conduira les visiteurs des paysages pyrénéens du nord jusqu’aux plaines des régions intermédiaires, par des forêts de hêtres, des champs de céréales et des vignobles. Les villages possédant une seule rue, les ponts médiévaux qui se conservent comme jadis, les paysages qui changent de couleur en fonction de la saison, les caves aux vins exquis et la gastronomie à base de produits autochtones de grande qualité abondent sur le chemin. Il est possible de prendre un autre itinéraire, qui poursuit la Voie Toulousaine en provenance de Toulouse et fait son entrée dans la péninsule par le passage pyrénéen de Somport, à Huesca. Il entre en Navarre par Sangüesa et se joint à Puente la Reina à la voie provenant d’Orreaga/Roncevaux au travers d’un paysage peuplé de vignobles, de moulins à vent, de forêts de pins et de fossés étroits. Un itinéraire profilé par la trace laissée par l’histoire, où le visiteur peut découvrir les bastions qui servaient de défense à l’origine, des forteresses imprenables, des palais et des châteaux stratégiquement situés, d’une extrême importance au Moyen Âge. BERCEAU DU SAINT Le Castillo de Javier se trouve en Moyenne Navarre. Il s’agit d’une forteresse médiévale s’élançant sur les rochers, qui rassemble chaque année des milliers de navarrais lors du célèbre pèlerinage connu comme ‘Javierada’. Les origines du château remontent à la fin du Xe siècle, lorsqu’il fut édifié sur un emplacement stratégique, l’un des quelques châteaux qui conserve sa structure de nos jours. Le château compte sur une basilique éclectique dont la façade expose des motifs de la vie du Saint. À l’occasion du Ve Centenaire de sa naissance, un espace multi usage a été construit, avec une capacité d’accueil de 1.300 personnes, où se tiennent des expositions pourvues d’éléments apportés de Rome. PRIÈRE ET RECUEILLEMENT La Navarre dispose d’une grande  variété de monastères. La plupart maintient ses racines et leurs résidents tâchent de transmettre leur style de vie aux visiteurs. À souligner : le Monastère de l’Olive, un oasis de paix et de tranquillité, foyer actuel de 26 moines cisterciens que l’on peut voir, vêtus de tuniques blanches, se promenant et priant dans le cloître. Sa vaste église, l’un des exemples les plus authentiques de l’art cistercien en Espagne, le cloître gothique, la salle capitulaire et la chapelle de Saint Jésus-Christ vous feront découvrir l’importance artistique de ce monastère, construit aux XIIe et XIIIe siècles, où il est aisé de passer son temps à méditer tranquillement. Le Monastère de Fitero, le premier que le Saint Ordre de Cîteaux édifia sur la Péninsule Ibérique entre 1185 et 1247. Considéré comme monument national en 1931, son église abbatiale est à souligner comme l’une des plus importantes du Saint Ordre en Europe et parce qu’elle conserve une importante collection de coffrets arabes, médiévaux et un merveilleux reliquaire gothique. En outre, il s’agit d’un bon point de départ afin de se promener dans son environnement naturel ou de plonger dans les eaux du balnéaire le plus proche. Le Monastère de Leyre cache de magnifiques trésors, comme la crypte du XIe siècle, la voûte gothique dénommée ‘Porta Speciosa’ (Porte Précieuse) et un parfait portique roman du XIIe siècle. Lors de votre visite au monastère, vous pourrez parler avec les moines bénédictins. À l’intérieur de l’église, de style roman à l’origine, vous pourrez contempler la grande nef centrale où la voûte gothique se découvre, l’une des ogives les plus belles existantes en Navarre. Le Monastère d’Iratxe dont les usages ont été bien différents tout au long de son histoire : hôpital pour pèlerins, hôpital de guerre et école pour religieux. Il est devenu l’un des ensembles monumentaux les plus importants de Navarre. Son emplacement sur le Pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle en fait un arrêt obligatoire pour les pèlerins. La promenade dans l’église romane du XIIe siècle, le cloître plateresque et la tour de style Escorial permettent de connaître l’histoire de cet ensemble inhabité depuis 1985. Outre visiter les différentes enclaves religieuses, les assistants pourront également profiter de la grande variété de paysages naturels qui les entourent. S’y promener et contempler les meilleurs panoramiques sont le complément parfait de la visite, sans oublier la gastronomie qui pourra être dégustée dans les localités voisines aux constructions architectoniques, qui vous donnera la force nécessaire afin de poursuivre votre chemin. EUROPA PRES – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

Newsletter

4 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...