( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

La traversée dans le désert des appartements touristiques: la nouvelle normalité du secteur arrivera en 2023

 -  -  62476


Les touristes sont l’un des plus gros clients du secteur immobilier à travers les hôtels et les appartements touristiques, qui sont déjà au nombre de 112 000 en Espagne.

La traversée dans le désert des appartements touristiques: la nouvelle normalité du secteur arrivera en 2023 Le tourisme international s’effondre. L’épidémie de pandémie de coronavirus a paralysé les voyages internationaux et avec elle un client clé du secteur immobilier.

L’impact de la pandémie signifiera que le mouvement touristique de 2019 ne se rétablira pas avant 2023, selon le dernier baromètre mondial du tourisme de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). Les touristes sont à eux seuls l’un des plus gros clients de l’immobilier, des hôtels.

En outre, l’augmentation des voyages à bas prix et l’augmentation conséquente des voyages internationaux ont motivé la croissance des appartements touristiques avec leurs propres sociétés spécialisées telles qu’Airbnb. L’Espagne compte 112 000 appartements touristiques. Seulement à Barcelone, l’offre d’appartements touristiques a chuté de 62% depuis mars et environ 5 900 ont quitté le marché des appartements de vacances.

L’Associació d’Apartaments Turístics de Barcelona (Apartur) prévoit que le marché aura besoin d’un an pour se réactiver et retrouver sa normalité. L’Espagne compte 112 000 appartements touristiques. La nouvelle normalité du tourisme international prendra entre deux ans et demi et quatre ans pour arriver.

L’extension de la situation actuelle produite par Covid-19 se poursuivra en 2021 et la tendance reposera sur les réglementations de chaque pays pour lutter contre la pandémie, les restrictions de mouvement, la disponibilité d’un vaccin ou d’un traitement et la reprise de la confiance des voyageurs. Les prévisions de l’OMT pour la fin de l’année concernant l’arrivée de touristes internationaux indiquent une baisse de la demande proche de 70%, particulièrement marquée par les restrictions de voyage que certaines destinations réintroduisent.

La demande de voyages et la confiance des consommateurs continueront d’être faibles, comme le reste de l’année depuis la propagation du coronavirus. Le déclin du tourisme international signifie une perte de 460 milliards de dollars Le nombre de touristes internationaux a chuté de 65% au premier semestre 2020. Il s’agit d’un effondrement drastique et sans précédent dû à la fermeture des frontières du monde entier pour freiner la propagation de Covid-19 et l’introduction de restrictions de voyage.

La baisse de la demande de voyages internationaux se traduit par une perte de 440 millions d’arrivées internationales. Le coup marque également un coup de 460 milliards de dollars de recettes d’exportation du tourisme international. Les pertes de revenus du tourisme international en 2020 multiplient par cinq les chiffres enregistrés lors de la crise économique et financière mondiale de 2009.

Malgré la réouverture progressive de nombreuses destinations depuis la seconde quinzaine de mai, l’amélioration du tourisme international durant l’été en l’hémisphère nord ne s’est pas matérialisé. L’Europe a été la deuxième région la plus touchée, avec une baisse de 66% du nombre d’arrivées de touristes au premier semestre 2020.

Source et suite Ejeprime

Newsletter

62 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter