( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

La vente de maisons de luxe à Marbella a triplé au cours de la dernière année : il y a plus de demande que d’offre

 -  -  32278


La société immobilière Engel & Völkers affirme avoir battu un record de ventes en 2021. (Idealista)

13/01/22

La maison de luxe à Marbella déclenche son attrait en tant que valeur refuge. Selon les données de l’agence immobilière spécialisée dans le segment haut de gamme Engel & Völkers, les ventes de propriétés prime ont triplé en 2021, pour atteindre un record.

« Si la crise sanitaire a apporté quelque chose de bien devant l’inconnu de ce qui peut arriver dans le monde, c’est la tendance à investir davantage dans les produits de luxe, y compris le marché immobilier haut de gamme. La même tendance est observée à Marbella, où la Le client exprime le besoin de profiter d’une meilleure qualité de vie, dans un environnement plus naturel et agréable.Attiré par la qualité urbaine et le bon climat, l’acheteur international s’est concentré sur Marbella pour acquérir à la fois des résidences périodes de temps ou même vivre en permanence dans la ville de la Costa del Sol », explique l’entreprise.

Dans son cas, les ventes de maisons de luxe ont atteint un volume de 561,6 millions d’euros, dont 353,8 millions d’euros ont été des propriétés de revente. La société immobilière affirme que de nombreuses propriétés ont été négociées pour une valeur supérieure à 4 millions d’euros et que l’unité la plus chère a été une villa vendue pour 15 millions d’euros. Cependant, il place le prix de vente moyen à 1,8 million d’euros, incluant villas, appartements et maisons jumelées.

Dans ce scénario, d’Engel & Völkers, ils affirment que “toutes les attentes ont été largement dépassées”. Cependant, l’agence immobilière prévient qu'”un phénomène unique dans l’histoire de l’urbanisme à Marbella est en train de se produire : il y a plus de demande que d’offre”. Selon lui, l’intérêt croissant pour les logements « prime » dans la ville « représente un défi pour l’année à venir puisque de nouvelles maisons seront nécessaires pour couvrir les demandes croissantes des acheteurs internationaux », d’autant plus que ce niveau d’activité record pourrait continuer à augmenter cette année.

En effet, l’agence immobilière souligne que « tous les indicateurs du marché indiquent que la demande va rester stable : un Euribor bas, le marché immobilier comme refuge d’investissement et le positionnement consolidé de Marbella comme destination de luxe sur le Costa del Sol”.

Clients plus jeunes et européens

Le cabinet explique également qu’il détecte ces derniers temps un intérêt croissant de la part d’acheteurs plus jeunes, attirés par le mode de vie du sud de l’Espagne. En ce sens, il souligne que « le public cible évolue également, avec une clientèle relativement plus jeune (35-55 ans), majoritairement issue du secteur des technologies de l’information, communément appelées « digital nomades », ainsi que de jeunes sportifs internationaux. ont décidé de s’installer dans la région.

Dans le cas précis d’Engel & Völkers, il y a eu une augmentation de près de 150% du public allemand, suisse, autrichien, ainsi que belge et néerlandais, “ce dernier étant celui qui a effectué les deux plus gros achats”, poursuit-il. sans perdre de vue le Scandinave, qui est déjà un habitué du marché du luxe de plus en plus puissant, avec des transactions de plus de 10 millions d’euros.»

Résultat enregistré

L’attraction des maisons de luxe a déclenché les résultats de l’immobilier. En 2021, pour la première fois de son histoire, elle a dépassé les 3 milliards d’euros de volume d’échanges. Au cours de l’année écoulée, elle a géré 8.356 opérations de vente et de location pour une valeur de 3,153 milliards d’euros, soit une croissance de 88 % par rapport aux résultats de 2020 et de 65,5 % par rapport à 2019, année d’avant la pandémie.

Source : Idealista

Newsletter

32 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter