( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

L’acquisition de bureaux à Madrid a diminué de 34% jusqu’en mars

 -  -  47492


Selon les données provisoires de Cbre, l’absorption des mètres carrés dans la capitale espagnole sera légèrement supérieure à 100.000 mètres carrés. (EjePrime)

L’absorption des bureaux s’est contractée à Madrid jusqu’en mars. Au cours du premier trimestre, les contrats ont été conclus sur une superficie légèrement supérieure à 100.000 mètres carrés, selon les données provisoires publiées par Cbre. Ce chiffre représenterait une baisse de 45 % en glissement annuel et serait inférieur de 18 % à la moyenne depuis 2014.

Cette baisse est due à la pénurie de grandes opérations. Au cours des trois premiers mois de l’année, aucun contrat n’a été conclu sur une surface de plus de 10.000 mètres carrés. En outre, les exploitants d’espaces flexibles ont réduit les contrats de 91 %, pour atteindre seulement 5.800 mètres carrés.

Les chiffres de la capitale espagnole sont en phase avec ceux d’autres grandes villes européennes, qui ont également connu un ralentissement du recrutement en raison du coronavirus. Plus précisément, le recrutement a chuté de 20 % à Londres, 38 % à Berlin ou 37 % à Paris, entre autres villes.

En tout cas, le taux de chômage a continué à baisser à Madrid au cours du premier trimestre pour atteindre 8,7 %, soit un demi-point de moins qu’à la même période en 2019.


Source et suite : EjePrime

Newsletter

47 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter