( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Las Fallas en septembre : plus de mal que de bien pour les hôtels

 -  -  17321


Cette année, las Fallas ont lieu du 1er au 5 septembre, après avoir été suspendus par le coronavirus

 

28/08/21

La célébration reportée de Las Fallas de Valencia pour la semaine prochaine, après avoir été suspendue pour la deuxième fois en janvier en raison de la pandémie, ne semble pas susciter l’intérêt des touristes. Cela ressort clairement des prévisions d’occupation des hôtels de la ville, qui s’élèvent à 51,5% et n’atteindront que 55,7% au cours du week-end, selon les données de l’Association des entreprises hôtelières et touristiques de la Communauté de Valence (HOSBEC), qui pense même que cette « fête anormale » pourrait générer plus de mal que de bien, en nuisant au voyageur d’affaires.

HOSBEC souligne que le choix de dates inédites comme cette année, du 1er au 5 septembre où elle est normalement célébrée entre le 15 et le 19 mars, et avec un format compliqué “ne génère aucun attrait touristique car le niveau des réservations d’hôtels est encore inférieur à ce qui devrait être habituel à ces dates.
Les données de prévision d’occupation recueillies par la direction de l’hôtel montrent que “c’est la pire donnée depuis la mi-juin” et indiquent qu’il faudrait remonter à la semaine du 14 au 20 juin pour retrouver une donnée d’occupation telle que celle qui doit être enregistré la semaine prochaine.

L’organisation des soirées en une semaine sans jours fériés et à des dates anormales et avec un format qui exclut tout type de participation de touristes, “n’est pas attractive pour le moment” et est même contre-productive.
En effet, HOSBEC souligne que certains hôtels enregistrent des annulations de réservations du marché des affaires en raison des inconvénients de la circulation, avec des rues bloquées et des complications dans les accès aux principaux points de la ville.
L’inquiétude des hôteliers valenciens va au-delà de l’impact possible sur le voyageur d’affaires et ils craignent les effets de ces vacances sur l’incidence du coronavirus.
« Sur le point de lever les restrictions (prévisiblement le 6 septembre) qui pourraient normaliser le fonctionnement des services touristiques et hôteliers, le risque que ces vacances provoquent un rebond des infections et génèrent une prolongation durant les mois de septembre et octobre des restrictions. dommages-intérêts pour le tourisme”.
Cette perception décevante de Las Fallas cette année par les hôteliers coïncide avec celle des hôteliers, qui calculent cette année qu’ils factureront moins de 29% de ce qui a été payé lors des soirées 2019.

Source : Hosteltur

Newsletter

17 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter