( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Latam, plus grande compagnie aérienne d’Amérique latine demande une protection antifaillite

 -  -  84596


La crise sans précédent du coronavirus dans l’industrie aéronautique. (Hosteltur)

Latam Airlines, le plus grand opérateur d’Amérique latine, et ses filiales au Chili, au Pérou, en Colombie, en Équateur et aux États-Unis ont déposé leur bilan auprès du tribunal des faillites de New York, se prévalant volontairement de la protection du chapitre 11 de la Loi Antifaillites, protégeant ainsi leurs actifs des créanciers. Le groupe aérien sud-américain a fait allusion à l’impact de la crise sans précédent générée par la pandémie de coronavirus sur l’industrie aérienne. Ses filiales en Argentine, au Brésil et au Paraguay ne sont pas incluses. L’opérateur sud-américain a lancé le processus de réorganisation financière prévu par cette législation. Cueto Group et Qatar Airways apporteront 900 millions de dollars de financement supplémentaire. C’est le deuxième opérateur sud-américain à prendre les devants sur le COVID-19, après la société colombienne Avianca, qui s’est placée sous la protection de la loi américaine sur les faillites il y a 16 jours.

Au Brésil, Latam est en pourparlers avec le Gouvernement pour obtenir un soutien financier supplémentaire, comme au Chili, en Colombie et au Pérou, afin de protéger “dans la mesure du possible” les emplois et de minimiser l’interruption de ses activités.

LATAM est conseillé dans ce processus par Cleary Gottlieb Steen & Hamilton LLP et Claro & Cia. en tant que conseillers juridiques, FTI Consulting en tant que conseiller financier et PJT Partners en tant que banquier d’affaires.

La compagnie aérienne précise que les employés du groupe continueront à recevoir leurs salaires et avantages, et que les fournisseurs recevront leurs paiements “à temps et en règle” pour tous les biens et services livrés à partir du 26 mai 2020.

Il y a une semaine, Latam Airlines s’est séparée de 1.400 de ses employés en raison des conséquences économiques de la pandémie.


Source et suite : Hosteltur

Newsletter

84 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter