( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Le Chuac, prix BIC du meilleur hôpital de haute complexité d’Espagne

 -  -  29317


Le centre de La Corogne a été choisi parmi plus de 700 lors d’un gala au cours duquel les services de néphrologie et de pharmacie de l’hôpital ont également été récompensés. (La Voz de Galicia)

Le Complexe Hospitalier Universitaire de La Corogne a reçu le prix Best in Class du meilleur hôpital de haute complexité sur l’ensemble du territoire national. La décision de la 14ème édition du BIC, organisée par la Chaire d’Innovation et de Gestion Sanitaire de l’Université Rey Juan Carlos avec Gaceta Médica, du groupe Wecare-U, a été annoncée mardi au Pazo de Congresos y Exposiciones de Galice, à Santiago.

En plus de sa reconnaissance en tant que meilleur hôpital, parmi plus de 700, les services de néphrologie et de pharmacie hospitalière du Chuac ont également été récompensés, dirigés par Ángel Alonso et Isabel Martín, comme étant les meilleurs d’Espagne dans leur spécialité.

C’était la troisième fois que le Chuac réussissait à figurer sur la liste des finalistes du prix BIC de la catégorie pour choisir le meilleur centre de haut niveau dans tout le pays pour la technification et la complexité des processus de soins qu’il développe. En outre, l’hôpital de la Corogne avait déjà remporté un prix BIC en 2017, lorsque son service de microbiologie l’avait obtenu dans la meilleure section de services de toute l’Espagne.

Les centres et services gagnants, ainsi que les finalistes, feront partie du “Guide des Meilleurs Hôpitaux et Services Sanitaires”, publié chaque année. D’autres départements du complexe hospitalier de La Corogne entreront également dans cette publication, comme les équipes de microbiologie, rhumatologie, dermatologie, gynécologie et obstétrique, l’unité de traitement de la douleur, le traitement du psoriasis, l’hémodynamique, la cardiologie interventionnelle et les soins palliatifs.

Les prix BIC sont attribués en tenant compte du score obtenu en fonction de l’indice de qualité d’assistance aux patients, un marqueur développé par l’établissement universitaire à partir de l’analyse multivariée des données collectées dans des questionnaires d’auto-évaluation sur plus d’une centaine d’indicateurs d’activité d’assistance, d’enseignement et recherche. Ceux-ci incluent, par exemple, les taux de mortalité, les taux d’infection et la qualité des soins.

Luis Verde, responsable du département de santé de La Corogne, a exprimé sa satisfaction pour le prix. “Pour un hôpital comme le nôtre, il est important de recevoir une reconnaissance de ce type, ce qui incite à continuer de travailler et à s’attaquer aux pathologies les plus complexes“, a-t-il déclaré, “et il est également de la responsabilité de maintenir ce niveau de soins.” En plus du “plaisir” d’un prix qui “reconnaît le travail de tous les professionnels“, il met en avant qu’il “aide les talents à se développer, à attirer des professionnels qui souhaitent travailler avec nous et fidéliser les plus qualifiés”.  Cependant, le chef du Chuac souligne que l’obtention du BIC “ne peut pas nous faire oublier l’importance d’assister non seulement à la grande complexité, mais également aux processus moins spectaculaires mais extrêmement importants en raison du volume de patients affectés”.

Source et suite: La Voz de Galicia

Newsletter

29 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter