( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Le Covid-19 gèle la demande de bureaux et prévoit un trimestre au ralenti

 -  -  60498


La pandémie de coronavirus a amené les entreprises à reporter leurs plans d’expansion et à repenser leurs besoins en espace, selon la société de conseil Cushman&Wakefield. (EjePrime)

Un marché de la location de bureaux “historiquement faible”. Après un premier trimestre 2020 marqué par la plus faible activité depuis 2010 dans la location d’espaces de travail en Europe, la société de conseil Cushman&Wakefield prévoit que l’absorption au cours du deuxième trimestre sera à un niveau historiquement bas.

La propagation de la pandémie de coronavirus a amené les entreprises à geler leurs plans d’expansion et à adopter une stratégie de wait and see dans l’espoir que la crise sanitaire sera surmontée et que l’activité économique pourra revenir à la normale. En outre, leurs efforts ont visé à organiser à la fois le télétravail et l’entreprise dans de nouvelles circonstances.

En tout état de cause, le cabinet de conseil américain prévoit que l’absorption de mètres carrés dans les bureaux se redressera une fois la crise sanitaire surmontée et que le marché rebondira en 2021, grâce à la réactivation des plans d’expansion des entreprises.

L’absorption de mètres carrés de bureaux devrait rebondir en 2021

Le confinement a également entraîné un ralentissement de la construction de nouveaux immeubles de bureaux, notamment en raison de la rupture de la chaîne d’approvisionnement ou de l’impossibilité d’obtenir les permis nécessaires ou de procéder aux contrôles techniques habituels.


Source et suite : EjePrime

Newsletter

60 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter